Un documentaire sur les secrets de la méthode Jean Todt, ancien patron de Ferrari et de la FIA

Les caméras de Canal+ ont accompagné Jean Todt durant l'année 2021. (Canal+)

Canal+ diffuse ce dimanche, à 21 h 15, « La Méthode », un documentaire consacré à Jean Todt, l'ancien patron de Ferrari et de la Fédération internationale de l'automobile. Un personnage aussi complexe que fascinant.

Pour un homme qui a raté son baccalauréat, avant d'abandonner prématurément sa carrière de pilote, Jean Todt a plutôt pas mal négocié le reste de son parcours. Ancien directeur de Ferrari (5 titres de champion du monde avec Michael Schumacher de 2000 à 2004) et ex-président de la Fédération internationale de l'automobile (de 2009 à 2021), il fait partie des rares dirigeants du sport mondial dont la carrière justifie un documentaire biographique calibré, diffusé en prime time (dimanche à 21 h 15, sur Canal+).

Tourné tout au long de l'année 2021, la dernière de son dernier mandat à la FIA, « La Méthode », réalisée par Amandine Morhaïm, dresse un portrait inédit d'un Jean Todt réputé secret.

lire aussi : Jean Todt raconté par ceux qui l'ont côtoyé

Collectionneur de trophées, en rallye-raid et en endurance chez Peugeot, comme en F1 chez Ferrari, Jean Todt est un maniaque du contrôle. Un trait de caractère qui ne prédispose pas forcément à ouvrir les portes à des caméras. Mais, à 76 ans, l'ancien copilote de rallye assume visiblement de dévoiler quelques aspérités. « Dans la vie, il ne faut pas perdre le contrôle. Si je perds le contrôle, je m'en veux. C'est une faiblesse et j'essaie de ne pas en avoir beaucoup », avoue-t-il.

Autoritaire, obsessionnel, doté de dons phénoménaux en calcul mental, Todt colle, jusqu'à la caricature, à l'image qu'on se fait d'un grand créateur. « (Chez lui), il n'y a pas de place pour le laxisme ou une tendresse excessive. Mais, je n'ai jamais vu quelqu'un passer autant de temps à manager ses équipes », raconte Jacky Ickx.

Le pilote belge est un perdant fameux de la « méthode » Todt. En 1989, le directeur sportif de Peugeot sport avait convoqué Ickx et Ari Vatanen pour jouer le vainqueur final du Paris Dakar à pile ou face (victoire du second). Aujourd'hui encore, Todt assume sa manoeuvre, un sourire en coin, en tripotant la pièce de 10 francs du tirage au sort, qu'il conserve comme un trophée, monté en porte-clef.

Jean Todt a-t-il déjà triché pour gagner ? « Jamais. Si, on triche ça vous retombe dessus. Ça veut dire que vous avez des complices. Ça veut dire que vous allez être fragilisé, parce qu'on peut vous faire chanter. Et jamais il ne faut se mettre dans une situation où on peut être menacé », répond l'ancien directeur de Ferrari, en animal à sang froid.

lire aussi : Jean Todt : « J'ai voulu rendre le sport auto plus accessible »

Il continue de fréquenter les cercles politiquesEn creux, « La Méthode » dresse le portrait d'un homme de pouvoir, qui continue de fréquenter les cercles politiques, notamment pour parler sécurité routière, sous l'étiquette d'envoyé spécial des Nations Unies. Mais l'attachement de Todt à la famille Schumacher, dont il est resté proche après le grave accident du pilote, en décembre 2013, comme son engagement pour la sécurité des pilotes de F1, témoignent de sa sensibilité et de sa sincérité.

À l'origine, la sortie du documentaire de Canal+ devait correspondre à celle d'une biographie écrite en collaboration avec le journaliste Brad Spurgeon, mais l'exigence de Todt a retardé la publication de l'ouvrage. L'ancien patron de la FIA a encore beaucoup à raconter.

lire aussi : Toute l'actualité du sport auto