Doit-on vraiment entendre les arbitres au micro ?

·1 min de lecture

Un sondage auprès du corps arbitral, un groupe de travail sur l'arbitrage de la LFP... Tout converge pour que ce fameux micro devienne l'outil principal de protection et du bien-être du détenteur du sifflet. En tout cas en voici le principal argument de vente. La tendance à la technologisation du football se poursuit. Certes cela participe d'une société où l'on pense de plus en plus que la transparence justifie de tout surveiller (reconnaissance faciale, etc.). Bilan : goal-line, VAR et même désormais Arsène Wenger qui évoque une semi-automatisation des hors-jeux. En bref, la technologie au secours des arbitres en les couvrant de sa prétendue infaillibilité. Le président du Syndicat des arbitres de football d'élite (SAFE), Olivier Lamarre, estime de la sorte "qu'au-delà de ses vertus pédagogiques, la sonorisation pourrait protéger l'autorité de l'arbitre, car tout ce que diront les (autres) acteurs sera entendu de tous". Finies les…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles