Dominateur sous la pluie, Miller espère une course sur le sec

Vincent Lalanne-Sicaud
·2 min de lecture

Comme à son habitude, s'est illustré dans des conditions mixtes vendredi sur le circuit de Valence, en plaçant sa Ducati en tête du classement lors de chacune des deux séances disputées, sous la pluie dans la matinée et sur une piste séchante dans l'après-midi. L'Australien voit des pistes de progrès mais il dresse un bilan satisfaisant de sa journée.

"Les sensations sont plutôt bonnes pour le moment", a déclaré Miller au site officiel du MotoGP. "Vous savez, j’aime beaucoup le circuit de Valence. Notre moto a l’air de bien fonctionner ici. Quand on a de l’adhérence, comme ici, c’est beaucoup plus facile. On verra pour [samedi] et dimanche. On a bien débuté le week-end, on part sur une note positive. On va essayer de conserver cette dynamique [samedi] et le jour d’après."

"J’ai immédiatement eu de bonnes sensations [sur piste humide]", a ajouté le pilote du team Pramac. "J’étais très à l'aise. J’ai juste travaillé sur les réglages évidemment, dans l'après-midi aussi, pour comprendre le comportement de la moto sur le sec. On a eu de petits soucis avec les réglages mais au moins, maintenant on sait dans quelle direction travailler. On a compris. Des choses normales comme la position de la moto, ce genre de choses, rien de grave. C’est un bon début."

Miller n'a pas encore de bonnes sensations avec l'avant de la Ducati. "C’est juste lié au comportement de l'avant", a-t-il précisé lors de sa rencontre avec la presse. "Rien de critique, rien de fou."

Lire aussi:

Craignant une "mauvaise chute", Zarco est resté prudent vendredi

Malgré son avantage sous la pluie et dans des conditions mixtes, Jack Miller préfèrerait le retour du soleil pour la couse : "J’espère que ce sera sec dimanche et que ce sera une course fun, avec tout le monde. La course est toujours bonne ici à Valence. J’espère vraiment un dimanche sur le sec, mais on verra."

Cette course pourrait permettre à Ducati de retrouver le premier plan après deux week-ends difficiles au MotorLand Aragón, où les pilotes de la marque ont souffert d'un manque d'adhérence sur un asphalte vieillissant. La situation est très différente à Valence et Jack Miller se montre confiant.

"Notre moto fonctionne bien quand il y a du grip. Ici, il semble qu’il y a du grip, donc c’est le plus important. Lors des dernières courses, l'adhérence nous faisait un peu défaut, mais visiblement il n'y a pas ce problème ici. Je pense que la moto devrait fonctionner plus ou moins normalement, comme à Misano et ce genre de circuits."