Dominik Livakovic, le gardien de la Croatie, héros de la séance de tirs au but

Dominik Livakovic se dit prêt à quitter le Dinamo Zagreb pour l'étranger. (N. Luttiau/L'equipe)

Le gardien croate du Dinamo Zagreb, qui a failli signer à Montpellier (L1) à l'été 2019, a repoussé trois des quatre tirs au but du Japon pour qualifier son équipe (1-1, 4 à 1 aux t.a.b).

Avec la Croatie, un gardien peut en cacher un autre. Lundi, le héros s'appelait Dominik Livakovic, 27 ans, 37 sélections et titulaire en équipe nationale depuis la deuxième partie de l'année 2019 où il a gagné sa place face à Ivo Grbic (Atlético de Madrid et ex-Lille, 2021-2022). Le gardien du Dinamo Zagreb a réussi à stopper trois tentatives nippones (Minamino, Mitoma, Yoshida) lors de la séance de tirs au but. C'est le troisième à réussir cet exploit en Coupe du Monde, après Ricardo avec le Portugal contre l'Angleterre (quarts de finale 2006, 0-0, 3-1 aux t.a.b.) et son compatriote Danijel Subasic contre le Danemark (huitièmes de finale 2018, 1-1, 3-2 aux t.a.b.).

lire aussi : La Croatie élimine le Japon aux tirs au but

« J'ai fait mon maximum et j'ai eu un peu de chance, a commenté, modeste, l'intéressé, élu homme du match. Nous avions analysé la façon dont ils tiraient. À part le premier, ils ont plutôt bien réussi leurs tentatives. » C'est lors de la dernière séance d'entraînement, veille de match face au Japon, que Zlatko Dalic a compris qu'il ne pourrait rien arriver à son équipe après la fin de la prolongation au stade Al-Janoub.

« Je tenais à féliciter Dominik, a d'abord affirmé le sélectionneur croate. Il a été extraordinaire. Hier (dimanche), nous avions terminé l'entraînement par une séance de tirs au but. Il avait déjà réussi des sauvetages importants. J'avais donc une grande confiance en lui pour cet exercice. Nous avons plusieurs tireurs absents. Mais il a donné de la confiance aux autres. Et s'est mis au niveau de Subasic. »

lire aussi : Les tops-flops de Croatie-Japon

Avant que ne débute la Coupe du monde au Qatar, Livakovic, plutôt introverti, venait de surmonter un début de saison difficile en club où il a fait toute sa carrière et émarge à 800 000 € nets annuels. Lovren l'avait même tancé publiquement avant le match précédent « pour le réveiller ». Il a confirmé face au Japon son retour en forme en maîtrisant les centres d'Ito venus de la droite (20e) et en détournant un tir d'Endo (57e) ou de Mitoma (105e). À l'été 2019, Montpellier avait proposé 9 M€ pour le recruter. Le Dinamo Zagreb s'y était opposé. Mais Livakovic avait affirmé qu'il était prêt, désormais, à tenter sa chance à l'étranger.