Donald Trump : après la défaite politique, la chute de son empire économique?

·1 min de lecture

Le vent peut vite tourner au golf et un bon joueur doit savoir s'adapter s'il ne veut pas tout perdre en un trou. Une semaine après les événements du Capitole, Donald Trump peut en témoigner. Dimanche, la ligue américaine de golf a décidé d'annuler le championnat PGA 2022 qui devait se passer dans l'un de ses clubs, dans le New Jersey. Lundi, la R&A, l'instance dirigeante du golf mondial, a ensuite annoncé que le complexe Trump Turnberry, en Ecosse, où s'est déjà tenu plusieurs fois le British Open, n'accueillerait pas de sitôt ce Majeur.

Si elle n'a pas expressément avancé l'argument politique, la R&A l'a induit fortement : "Nous n'y reviendrons pas tant que nous ne serons pas convaincus que l'accent sera mis sur le tournoi, les joueurs et le parcours." Dans la foulée, d'autres compétitions prévues sur les 17 parcours que possèdent Trump dans le monde ont été suspendues ou annulées. Ce qui se passe sur les greens se déroule à plus grande échelle : la Trump Organization, galaxie de sociétés gérées par deux des fils du président-milliardaire, est sur le point de péricliter.

Des mauvaises nouvelles en série

Depuis l’attaque du Capitole, la Trump Organization est lâchée de toutes parts, perdant chaque jour des contrats. Certains ont une portée autant symbolique que financière. Mercredi, New York, sa ville natale, s'est ajoutée à la liste de ceux qui ne veulent plus faire affaire avec son entreprise : le maire démocrate Bill De Blasio a annoncé que la ville mettait fin aux contra...


Lire la suite sur LeJDD