Dopage: l'AMA face à la crainte des "trous" dans les tests des athlètes avant les JO de Tokyo en raison de la Covid-19

AFP
·1 min de lecture

"Nous suivons l'évolution de la situation, il faut qu'on regarde la liste des athlètes qui peuvent aller aux Jeux dans les prochains mois et qu'on s'assure qu'il n'y a pas des endroits dans le monde où à cause du Covid, il y a eu un gros trou et pas de tests pendant un moment", a expliqué Olivier Niggli lors d'un point presse à Montréal. "On est inquiets de voir la recrudescence des cas de Covid, notamment en Europe, mais on est encore assez loin de l'échéance" des Jeux olympiques de Tokyo-2020 --reportés à 2021 en raison de la pandémie-- et la situation peut évoluer favorablement, notamment avec la perspective d'un vaccin, a-t-il ajouté.

Seulement deux contrôles avant les JO ?

Il s'est dit "raisonnablement optimiste" sur la capacité des agences nationales antidopages, en coordination avec l'Autorité de contrôle indépendante (ACI-ITA), à s'assurer que les athlètes sélectionnés dans les mois précédant les JO soient testés "si possible deux fois". M. Niggli s'exprimait à l'issue de réunions des deux instances dirigeantes de l'AMA, son comité exécutif mercredi et son conseil de fondation jeudi.

Ces réunions ont permis de prendre acte de nouvelles réformes de...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi