Dopage: pourquoi la Russie est menacée de suspension pour quatre ans

Dans un communiqué publié lundi, l’Agence mondiale antidopage (AMA) fait part des conclusions du Comité de révision de conformité sur la RUSADA (agence russe antidopage). Le CRC, organe indépendant créé en 2015, s’est basé sur les travaux d’experts indépendants et du Département d’enquête de l’AMA (Investigation & Intelligence Department, I&I) pour recommander que la RUSADA soit déclarée non-conforme au Code mondial antidopage et que le sport russe dans son ensemble soit sanctionné pour quatre ans.

Des données supprimées et/ou altérées

Réhabilitée le 20 Septembre 2018, la RUSADA avait obligation depuis, comme toute agence antidopage, de fournir toutes les données en sa possession pour identifier les sportifs russes coupables de dopage, et permettre a contrario aux innocents de concourir en compétition. Mais des incohérences sont apparues dans les données relevées en Janvier 2019 au laboratoire de Moscou. Une procédure a donc été ouverte par l’AMA en septembre cette année et a révélé que certaines données avaient été supprimées et/ou altérées, comme ça avait déjà été le cas en 2016 et 2017, avant d’être fournies à l’agence antidopage.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le Dr Rodchenkov pointé par un individu mystère

De plus, un membre du staff du laboratoire aurait, toujours selon les conclusions du CRC, placé des preuves falsifiées dans le laboratoire pour pointer vers le Dr Rodchenkov (ex-directeur des laboratoires de Moscou et...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi