La Dorna et Jerez fixent une date pour la reprise du MotoGP

Léna Buffa
motorsport.com

La date est fixée : le MotoGP espère pouvoir donner le coup d'envoi de sa saison 2020 le 19 juillet. Les négociations dont nous faisions état hier avec la municipalité de Jerez de la Frontera ont en effet abouti à un premier accord lors d'une réunion par visioconférence organisée ce matin entre Carmelo Ezpeleta, PDG de Dorna Sports, Juan Antonio Marín, vice-président du gouvernement d'Andalousie, et Mamen Sánchez Díaz, maire de Jerez, afin de tenter d'organiser deux premiers Grands Prix sur la piste andalouse.

Hôte du Grand prix d'Espagne, Jerez devait accueillir le MotoGP pour sa première manche européenne de l'année, du 1er au 3 mai, mais avait subi comme l'ensemble des autres courses de la première moitié de saison un report engendré par la pandémie de COVID-19. Alors que l'Espagne sort tout juste de sa période de confinement, la Dorna en arrive, elle, à une première matérialisation de ses plans en matière d'agenda et affirme son intention d'organiser un premier Grand Prix sur place le 19 juillet, qui conservera l'appellation de Grand Prix d'Espagne, puis un second baptisé Grand Prix d'Andalousie dès le week-end suivant. Dans la foulée, une manche du WorldSBK serait elle aussi organisée à Jerez, le week-end du 2 août.

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le calendrier MotoGP devrait être annoncé en deux tempsLe maintien du spectacle au cœur de la stratégie de la Dorna

La déclaration d'intention est claire, cependant ces courses ne pourront se tenir qu'à condition que l'état d'urgence, prolongé hier pour deux semaines, soit levé en Espagne et que les autorités gouvernementales et sanitaires autorisent la tenue de l'événement et l'entrée sur le territoire des centaines de membres d'un paddock certes réduit, mais tout de même fourni et multinational. Cet accord étant acté, la requête est à présent transmise au gouvernement espagnol, puis elle sera transférée à la Fédération internationale de motocyclisme si elle obtient cette validation.

Si ces deux Grands Prix sont confirmés à Jerez pour le 19 et le 26 juillet, la Dorna pourra tenter de poursuivre la mise en place de son plan, avec ensuite une semaine de pause, puis la tenue à leur date d'origine des Grands Prix de République Tchèque (9 août) et d'Autriche (16 août). En conservant ce rythme avec deux courses en deux semaines suivie d'une semaine de pause, la Dorna espère pouvoir organiser environ dix ou 11 épreuves MotoGP en Europe jusqu'en novembre. En septembre, il devrait par ailleurs être annoncé si des Grands Prix peuvent se tenir hors d'Europe pour conclure la saison.

Il est désormais acquis que toutes les courses européennes devront se tenir sans public. Quant au paddock, il sera réduit au strict minimum, et au moins dans un premier temps n'accueillera pas de médias. Un protocole sanitaire strict est en cours de préparation afin d'obtenir les accords nécessaires auprès des autorités. Carmelo Ezpeleta a déjà anticipé qu'il faudra en passer par de nombreux tests et probablement imposer une arrivée sur le sol européen de toute personne résidant en dehors du continent 14 jours avant de se rendre sur un Grand Prix.

À lire aussi