Dortmund-Monaco : 2-3 / Les notes des joueurs : Mbappé prend le pouvoir


LIGUE DES CHAMPIONS – En signant un doublé en quart de finale de C1, Mbappé a franchi une nouvelle étape dans sa fulgurante carrière. Une prise de pouvoir sur cette ASM, en attendant la suite.

Subasic (6) : Assez peu mis en danger finalement eu égard à la kolossal possession de balle allemande, il a surtout rassuré par ses prises de balle aériennes. Abandonné sur les 2 buts, il ne peut rien faire.

Touré (5) : Transparent offensivement, il a en revanche assuré l’essentiel en défense en limitant la casse sur son aile, notamment en seconde période. Un peu limite quand même sur un match de ce niveau.

Glik (5) : Il a alterné le bon (un précieux retour dans l’axe sur une grosse occasion allemande, 52eme) et le moins bon comme sur son placement hasardeux entre 2 joueurs sur la première réduction du score du BVB.

Jemerson (4) : Souvent dépassé par les événements, il se jette notamment comme un junior sur l’action du 2eme but. Quelques relances bas de gamme viennent compléter sa prestation, vous l’avez compris, décevante.

Raggi (5) : Replacé latéral, il a été en grande souffrance pour défendre face à la vitesse de Ginter et Dembélé. Il a fini par prendre quelques mètres de recul pour assurer intelligemment ses arrières. Mais il sauve surtout son match en amenant directement le 2eme but sur un très bon centre dans le paquet. Bref, on le préfère dans l’axe.

 Fabinho (6) : Il a pris ses responsabilités en allant tirer un péno sous pression au pied du mur jaune après seulement un quart d’heure de jeu. Malgré son échec, il a su se reprendre en contenant les vagues allemandes par un placement intelligent. Suspendu sur une pseudo-faute, il va énormément manquer au retour.

Moutinho (3) : Sur ce genre de match, on attendait pas l’artiste mais le besogneux et on aura eu ni l’un, ni l’autre. Impliqué sur les 2 buts allemands, il a passé la soirée à voir passer des fusées jaunes dans son dos sans jamais être en mesure d’y faire grand-chose. Une grosse déception.

Le compte rendu du match

Silva (6) : Loin de ces grosses prestations du début de saison, il se contente depuis plusieurs semaines de bonnes séquences de match. Ce soir, ce fut le cas pendant sa première demi-heure où il éclaira le jeu monégasque de sa vista, à l’image de son décalage sur l’ouverture du score. La suite fut plus obscure, du moins dans le registre offensif car ses replis furent en revanche plus qu’utiles.

Lemar (7) : De l’activité, de la percussion, de la disponibilité et toujours ce soupçon d’imprévisibilité, c’était du très bon Lemar au Signal Iduna Park. Sa patte de velours amène notamment le 1-0. Précieux.

Falcao (5) : Certes, il pèse sur le résultat final en mettant la pression sur Bender (csc 0-2, 35eme) mais il manque aussi une énorme occas’ à 1-2 (75eme), symbole d’un match décevant du Tigre dont l’expérience et le statut devrait lui permettre de tirer son équipe vers le haut. Un rôle finalement adopté par un gamin de 18 piges…

Mbappé (9) : …devenu en quelques semaines, le leader de cet ASM sans même émarger à 600 000€ par mois (pas encore du moins). Ce joueur s’appelle Mbappé et l’Europe entière ne doit pas être loin de connaître son nom tant sa précocité et son talent impressionnent. Déconcertant de facilité et d’intelligence sur ses 2 buts, il a encore une fois démontré que son incroyable maturité allait le mener très loin. Et cette équipe avec, certainement.

VIDEO – Le superbe but du doublé de Mbappé

Jardim (7) : S’imposer 3-2 à l’extérieur en quart de finale aller de C1 est toujours une grosse performance pour un coach, alors ne boudons pas notre plaisir malgré les ratés défensifs de la soirée mentionnés plus haut. Car la vérité du soir est surtout qu’en maintenant le potentiel offensif de son équipe, Jardim a assuré l’essentiel, quitte à réduire sa possession de balle au minimum syndical (31%). Mais qui s’en souviendra dans une semaine ?

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages