Dortmund-Monaco: l'OM est un bon exemple pour les Monégasques

En quart aller de Ligue des champions ce mardi, les Monégasques devront faire taire le public survolté du Signal Iduna Park. Ils feraient bien de s’inspirer de la seule victoire française sur la pelouse du Borussia Dortmund. Retour en 2011.

L’équation se formule simplement. Le 6 décembre 2011, le Borussia Dortmund doit battre l’OM avec quatre buts d’écart et espérer une défaite de l’Olympiakos pour se qualifier en huitièmes de finale de Ligue des champions. La mission semble compliquée mais pas inatteignable. Car le stade pousse fort derrière Robert Lewandowski et ses coéquipiers.

La preuve, en 30 minutes, le Borussia valide la moitié du contrat (2-0, après des buts de Jakub Blaszcykowski et Mats Hummels). Le Westfalenstadion entre alors en fusion, prêt à assister à l’exploit. Au bout du temps additionnel de la première période, l’attaquant marseillais Loïc Rémy éteint pourtant l’enceinte d’une tête croisée (2-1, 45e+4).

A lire aussi >> Larqué: "Je mets 49-51 pour les Monégasques"

Valbuena fait taire les supporters du Borussia

L’ambiance a basculé. Au retour du vestiaire, refroidis par le but marseillais et le score en Grèce – l’Olympiakos mène 2-0 contre Arsenal – les Allemands reculent. L’OM prend confiance et, après l’égalisation d’André Ayew à cinq minutes de la fin, Mathieu Valbuena crochète à l’entrée de la surface et envoie une frappe enroulée sous la barre de Roman Weidenfeller (2-3, 87e). Sublime. L'OM file en huitièmes, devenant la première, et seule, équipe française à s’être imposée sur la pelouse du Borussia. Avant que l’AS Monaco ne l'imite ce mardi ?

A lire aussi...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages