Dortmund-Monaco - Monaco a souffert mais Mbappé crachait du feu : les 6 choses à retenir de la victoire de l'ASM à Dortmund

Réaliste en première période, valeureuse en seconde, l'ASM a pris une option pour la qualification en s'imposant sur le terrain de Dortmund (3-2).

Malgré le triste événement de la veille, la physionomie du match a bien été celle qui était attendue. Un Dortmund avec le ballon face à des Monégasques patients et contreurs. Il n'a d'ailleurs pas fallu attendre longtemps pour que l'ASM montre ses plus belles gammes, faites de combinaisons au milieu, de ballons posés sur les ailes puis parachutés dans la surface. La première sensation est venue autrement, pourtant. Servi côté droit, Kylian Mbappé s'est défait de Papastathopoulos, fautif d'un accrochage dans la surface sur le jeune prodige. Fabinho, face au mur jaune avec dans les pieds un taux de réussite de 100%, n'a pas résisté à la puissance sonore du Mur Jaune en plaçant un plat du pied trop à gauche du cadre (12e).

Le film de la rencontre

Magistral dans ses prises de balles et dans l'orientation du jeu de son équipe, Bernardo Silva a servi Thomas Lemar pour un centre vers... Kylian Mbappé. Légèrement chanceux mais avec le mérite d'avoir été au bon endroit au bon moment, le numéro 29 a poussé le ballon au fond des filets pour l'ouverture du score entâchée d'une position de hors-jeu (1-0, 19e). Largement au dessus dans l'utilisation du ballon, Monaco s'est montré dangereux sur chacune des remontées, doublant même la mise avant la mi-temps. Sur un centre de Raggi, Bender, mis en pression par Falcao a trompé Bürki d'une tête mal maîtrisée (2-0, 35e).

Malgré un fort sentiment de supériorité à la pause, l'ASM a sombré en seconde période. Malmené par une équipe transfigurée, les Monégasques ont pris l'eau. Par Ousmane Dembélé, d'abord, à la réception d'une action combinée de grande classe (2-1), puis par Kagawa, auteur d'un superbe geste pour mystifier Jemerson et inscrire seul le but de l'espoir. Un espoir qui sera finalement resté vain car Kylian Mbappé, trop rapide pour chiper le ballon dans les pieds de Papastathopoulos, avait trouvé la lucarne de Bürki quelques minutes auparavant. Un but qui a finalement préservé l'avantage de son équipe.

Ce que vous n’avez peut-être pas vu : Raggi a (très) difficilement tenu le coup

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages