Dortmund-Monaco repoussé à mercredi, ce que l'on sait des explosions près du bus

Le match entre Dortmund et Monaco a été reporté après une explosion aux abords du bus du Borussia. Goal fait le point complet sur les incidents.

Cette première manche entre le Borussia Dortmund et l'AS Monaco n'aura pas lieu ce mardi soir. Selon un communiqué du club allemand sur son compte Twitter officiel, des explosions ont eu lieu aux abords du bus de l'équipe de Thomas Tuchel. Un incident ensuite confirmé par la police, toujours sur Twitter. Voici tout ce qu'il y a à savoir sur ces incidents :

- Selon la police allemande, il y'a eu 3 explosions.

- Les vitres du bus du Borussia ont été brisées.

- L'UEFA, la police et les deux clubs ont décidé du report du match aux alentours de 20h30, après une réunion d'urgence tenue juste avant.

- La date du match a été fixée à ce mercredi. Le coup d'envoi sera donné précisément à 18h45.

- Le Borussia Dortmund a indiqué que Marc Bartra avait été blessé et transporté à l'hôpital après que la police a indiqué dans un premier temps qu'une personne avait été touchée.


- L'AS Monaco a apporté officiellement son soutien au club allemand via un communiqué sur son compte Twitter.

- Après les événements qui se sont produits ce mardi à Dortmund, les supporters des deux équipes ont fait preuve d'une solidarité admirable. L'opération #bedforawayfans et #tableforawayfans a été lancée sur Twitter pour accueillir les fans de l'ASM.

 

- Marc Bartra souffre d'une fracture au poignet et a des particules étrangères dans le bras selon un communiqué offficiel du Borussia Dortmund. Il a été opéré mardi soir.

- Les premières investigations renforcent la thèse de l'attentat du côté de Dortmund. La série d'explosions ayant visé le bus du BvB a été revendiquée selon un magistrat allemand. "Nous avons trouvé une lettre qui revendique l'attaque. Mais nous ne pouvons pas dévoiler son contenu pour des raisons tactiques. Nous sommes en train d'en examiner l'authenticité. Il s'agit de tentative de meurtre", a dit Sandra Lücke.

- Mercredi après-midi, le parquet fédéral qui a apporté des nouvelles de l'enquête à travers un communiqué rendu publique. Il y a été confirmé qu'un suspect "islamiste" a été arrêté. Un autre serait encore en liberté.

Frauke Köhler, la porte-parole du parquet, a également confirmé que la police avait retrouvé sur les lieux de l'explosion trois lettres de revendication qui tendent à confirmer l'hypothèse d'un attentat djihadiste. Le texte réclamait que l'Allemagne cesse de participer à la lutte contre le groupe Etat Islamique. En revanche, la deuxième revendication parue sur internet et faisant penser à un acte d'antifascistes a été jugée peu crédible. «Après un premier examen, nous avons de très sérieux doutes sur son authenticité», a confié la représentante.

Marc Bartra  a donné de ses nouvelles. Une photo, accompagné d'un texte rassurant en Espagnol et en Anglais sur Instagram : "Salut à tous. Comme vous pouvez le voir, je me sens bien mieux. Merci à tous pour votre soutien et vos messages. Je prête toute ma force à mes coéquipiers et aux fans pour le match de ce soir ! #Heja BVB", a-t-il ainsi écrit.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages