Les dossistes Terebo et Ndoye-Brouard en finale des Mondiaux

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Emma Terebo disputera la finale du 100m dos, ce lundi à Budapest. (S.Boue/L'Equipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les deux dossistes de l'Insep, Emma Terebo et Yohann Ndoye-Brouard, disputeront ce lundi soir à Budapest leur première finale mondiale.

Elle n'a pas essayé de cacher son émotion. Dimanche, Emma Terebo (23 ans) n'a pas nagé aussi vite en demie (1'0''06) qu'en série (59''87). Mais la Néo-Calédonienne disputera bien la finale du 100m dos ce lundi soir, pour ses premiers Mondiaux. « C'est incroyable ! Je suis déçue de mon temps, j'ai laissé l'ambiance et le stress jouer sur ma course. Ce matin, j'avais réussi à faire abstraction. J'étais contente mais je ne me suis pas laissée distraire ou disperser. Tout s'est joué dans la chambre d'appel et derrière le plot (en demie). » La protégée de Michel Chrétien à l'Insep sait désormais à quoi s'attendre. Tout comme Yohann Ndoye-Brouard.

lire aussi

Calendrier/Résultats

Ndoye-Brouard veut se faire plaisir

Pourtant, lui avait d'abord affiché un immense sourire, après avoir dominé sa demie en rabotant son record personnel (52''72 contre 52''77). « J'ai abordé la course comme une finale, comme l'a fait Léon (Marchand) en série (du 400m 4 nages, samedi) pour me placer sur une des lignes centrales. » Il s'était senti fort sur son retour, ce qu'il a énormément travaillé ces derniers temps. Mais a vite déchanté en regardant l'autre demie.

« Oh, ça nage vite... 52''09 ! ? Comment ça ? ! » Ndoye-Brouard (21 ans) s'est étonné du chrono du Grec Christou qui a emmené dans sa vague l'Italien Ceccon (52''12) et l'Américain Armstrong (52''37). L'Annecien ne disposait finalement plus que du 5e temps.

« Ça va plus vite qu'aux Jeux ! Mais faudra aller les chercher. Je vais jouer et me faire plaisir pour ma première finale mondiale », promet-il, tout en avouant qu'il ne s'était pas du tout économisé. En revanche, Analia Pigrée (1'1''59, 16e temps) et Mewen Tomac (53''41, 9e) avaient échoué dimanche soir aux portes de ces finales.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles