Doublé Western States et Hardrock 100, le défi américain titanesque de Courtney Dauwalter en 2023

Courtney Dauwalter. (J. Saragossa)

La double vainqueure de l'UTMB Courtney Dauwalter a annoncé son grand défi de 2023 : l'enchaînement des deux plus grands ultra-trails américains cet été : la Western States et la Hardrock 100, à moins d'un mois d'intervalle.

En 2022, elle est devenue la première femme à remporter les quatre plus grands ultra-trails du monde : la Western States, la Hardorck 100, l'UTMB et la Diagonale des Fous. Seule la légende Kilian Jornet l'avait réussi avant elle. Reine incontestable de sa discipline ces dernières années, l'Américaine de 37 ans règne actuellement sur le monde de l'ultra féminin, titille la tête de course chez les hommes et cherche des défis de plus en plus corsés chaque saison.

lire aussi : Dauwalter : « J'aime arriver à ce moment où cela paraît impossible de continuer »

En s'imposant début janvier sur le Bandera 100k pour sa première course de 2023, dans le Texas (nouveau record en 8h59, 6e meilleur temps au scratch, hommes et femmes confondus), Dauwalter a décroché un dossard pour la Western States (160 km et 5 500 m de dénivelé positif) en Californie. L'athlète du team Salomon a également annoncé qu'elle s'alignera sur la Hardrock 100 (160 km et 10 000 m de dénivelé), dans le Colorado, épreuve dont elle détient le titre et le record (26h44), avec une 6e place au scratch l'an dernier.

lire aussi : La Western States : là où tout a commencé pour l'ultra-trail

Deux courses mythiques du territoire américain qu'elle a déjà remportées, mais pas la même année (2018 pour le premier et 2022 pour le deuxième). Et si le défi s'annonce si grandiose cet été, c'est qu'elles ne se déroulent qu'à 20 jours d'intervalle. Si peu pour récupérer d'un ultra. Départ le 24 juin pour la Western States et le 14 juillet pour la Hardrock 100.

« Faire le doublé Western States - Hardrock a attisé ma curiosité depuis quelques années, a expliqué Courtney Dauwalter, deux fois vainqueure de l'UTMB à Chamonix (2019 et 2021). Deux courses de 100 miles sauvagement différentes à seulement trois semaines d'écart semble être exactement le bon niveau de folie que j'ai envie d'explorer. Je suis ravie d'avoir la chance de jouer avec cet énorme défi. »