Double Contact - IAM: "Rien n'empêche d'aller voir jouer l'OM avec le survêtement d'un autre club"

RMC Sport a lancé « Double Contact », sa nouvelle rubrique « culture-sport ». Tout au long de l’année, on vous propose des entretiens funs, intimes et décalés avec des artistes qui font l’actualité. A l’occasion de la sortie de leur nouvel album « Revolution », disponible depuis le 3 mars, on a rencontré le groupe IAM. Et on a évidemment parlé de l’OM avec les pionniers du rap français.

Ils ont la gentillesse et la décontraction de ceux qui n’ont plus rien à prouver. Près de trente ans après leurs débuts, les membres du groupe IAM font partie du patrimoine de la musique française. Bien au-delà du rap. Une notoriété qui ne leur fait absolument pas tourner la tête. Au contraire. C’est un groupe humble et accessible qu’on retrouve dans un hôtel du 11e arrondissement de Paris, peu après la sortie de l’album « Revolution » (disponible depuis le 3 mars). En ce jour de remontada, les rappeurs marseillais, presque au complet (Imhotep avait un empêchement), ont envie de parler de foot. Comme tous les jours en fait. Grands fans de l’OM, Akhenaton, Skurik’n, Kheops et Kephren ne ratent jamais un match de leur équipe de cœur. Et passent des heures à débriefer entre potes.

S’ils espèrent que Frank McCourt va leur permettre de revivre de belles émotions, ils souhaitent surtout la mise en place d’un projet cohérent et réaliste. Loin des effets d’annonce qui ont embrasé Marseille ces dernières années. A terme, ils espèrent pouvoir concurrencer le PSG, dont ils suivent toutes les rencontres et qu’ils adorent chambrer. Toujours avec un « #humour », précisent-ils, en confiant leur admiration pour Marco Verratti. S’ils ne porteront jamais l’écusson du club de la capitale, ils reconnaissent que ses équipements ont de l’allure. Et regrettent que ceux de l’OM ne...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages