Dovizioso, le "chevalier blanc" de Ducati, vise de meilleures qualifs

Michaël Duforest
motorsport.com

Avec son équipier depuis trois saisons maintenant.

Après quelques semaines de coupure suivant la saison 2019 et les tests menés à Valence et Jerez, Dovi a repris l'entraînement mi-décembre et continue de travailler en vue du nouvel exercice, qui débute dans deux semaines maintenant, avec les essais organisés sur le circuit de Sepang, en Malaisie. Le numéro 4 a tout à fait conscience de devoir encore hausser son niveau de jeu face à un Marc Márquez étincelant l'an dernier.

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Ducati présente sa GP20 à Bologne

"J'ai commencé à m'entraîner pour cette saison mi-décembre, nous essayons de travailler pour être meilleur où je peux l'être. Il y a toujours moyen de mieux faire dans tous les aspects, sur la moto mais surtout sur le pilote. Je dois me concentrer là-dessus et je l'ai toujours été dans ma carrière et je ne m'arrêterai jamais car je sais à quel point c'est important. Le niveau de notre championnat est tellement élevé, il faut être meilleur chaque année si l'on veut se battre devant. Ce que nous avons fait ces dernières années était incroyable, mais ce n'était pas suffisant. Il faut donc toujours être meilleur, je suis concentré sur l'entraînement, sur la condition physique, mais surtout sur le mental car je sais grâce au passé à quel point on peut s'améliorer sur de petites choses, des détails, qui peuvent avoir un grand effet au final. Je me concentre donc là-dessus", a-t-il déclaré à Bologne.

S'il est toujours un modèle de constance, et s'il a pu régulièrement s'extirper de mauvais emplacements sur la grille l'an dernier, Dovizioso admet qu'il lui faudra travailler sur ses qualifications. Le pilote Ducati a en effet régulièrement dû compter sur le "holeshot device" de la marque italienne pour remonter en début de course, mais il apprécierait grandement de s'enlever le poids de telles remontées en retrouvant plus régulièrement les deux premières lignes de la grille.

"Tout le monde a des caractéristiques différentes. Je peux être très bon dans ma manière de gérer le week-end ou la course, surtout sur ces trois dernières années. Nous sommes devenus très forts là-dessus avec l'équipe. Je peux être assez fort en bataille mais tu peux toujours être meilleur à certains moments de la course, surtout dans le MotoGP moderne. Avec les pneus que nous avons, l'électronique, parfois c'est difficile de changer la situation pendant la course. C'est donc très important d'être devant en début de course, de partir plus devant [sur la grille] que l'an dernier, car j'avais beaucoup de mal en qualifs. Souvent j'ai pu gagner pas mal de places au départ mais il fallait tout faire parfaitement, en prenant beaucoup de risques. C'est mieux de ne pas créer cette situation."

"Il y a beaucoup de petites choses où je peux être meilleur, ensemble avec l'équipe. D'un côté il faut être prêt et avoir son meilleur potentiel, mais la majorité du temps c'est un mix entre moi, l'équipe et la moto. L'an dernier nous avons amélioré les réglages et mes sensations pour la course, mais j'avais beaucoup de mal en qualifications. Lors des tests, à part de nouvelles pièces, il faudra essayer des choses pour améliorer ça car les qualifications sont trop importantes, il faut être dans les deux premières lignes. Parfois en troisième ligne c'est pas mal pour nous, mais il faut être dans la bonne position au bon moment."

Lire aussi :

Ducati a encore du travail sur son package 2020

Avec la nouvelle année se présentant face à lui, le pilote de 33 ans en a profité pour changer les éléments graphiques qui le représentent, avec notamment un nouveau design de numéro, et surtout un nouveau casque. Un heaume dont Dovizioso parlera en détail plus tard, mais qui ne peut que donner un gros indice sur son état d'esprit à quelques jours de la reprise... "J'ai voulu changer mon design de casque. J'aimais vraiment le précédent mais je pense que [celui-ci] est vraiment beau et il le sera encore plus à la télé. Plus tard, j'expliquerai exactement les raisons. Mais oui c'est à propos du chevalier blanc !"

Dovizioso ne cache pas que si beaucoup de pilotes pourront lutter pour le titre cette saison, le favori numéro 1 à sa propre succession reste Marc Márquez : "Bien sûr, le gars à battre est Marc, il a fait quelque chose d'incroyable l'an dernier, il a gagné avec un gros écart. Sur le papier, au minimum, il y a cinq ou six pilotes qui peuvent gagner le titre, pas seulement des courses. Chaque saison a sa propre histoire, les pneus seront différents, il y a beaucoup de développement dans tous les domaines. Sur l'aérodynamique, tout le monde a travaillé très dur tout l'hiver. Nous devons encore travailler avec les nouvelles pièces que nous avons eues en fin d'année dernière, car nous n'avons pas pu tout comparer et tout décider. Il sera très important de travailler pendant les six journées avant la saison d'une bonne manière pour prendre les bonnes décisions."

À lire aussi