Dovizioso n'est pas prêt à courir au coup par coup

Léna Buffa
·3 min de lecture

À moins de trois mois du début prévu du championnat, est aujourd'hui sur la touche, prêt à observer une année sabbatique qu'il dédiera principalement au motocross, et ce dans l'espoir de retrouver un guidon en MotoGP pour la saison prochaine. À moins qu'une opportunité de dernière minute se présente ?

L'hypothèse ne parait pas exclue par son manager, Simone Battistella, qui semble encore attendre un verdict à en croire ses derniers propos en date. Verdict qui concerne en premier lieu les possibilités de retour de , opéré pour la troisième fois du bras il y a un mois et dont la durée de la convalescence reste incertaine, mais aussi les options potentielles à activer pour que Dovizioso puisse éventuellement courir même en cas de retour du pilote espagnol.

Lire aussi :

Dall'Igna a senti la cassure avec Dovizioso à la mi-saison 2019

"On a dit qu'il n'est pas possible d'avoir une troisième moto du team Repsol Honda. Je ne sais pas s'il y a une porte de sortie. Il n'est pas clair si une troisième moto Honda, en dehors de l'équipe puisse se faire, un team d'un seul pilote, car dans un sens cela modifierait les équilibres internes", souligne le manager auprès de GPone.

À situation exceptionnelle, solution exceptionnelle ? Car s'il est vrai qu'une telle option irait à l'encontre des plans de Carmelo Ezpeleta en portant à 23 le nombre d'engagés et en intégrant à nouveau une équipe à un seul pilote sur la grille alors qu'elles en ont été gommées, elle n'aurait rien d'absolument impossible à condition de l'appuyer par la bonne volonté de toutes les instances et par un engagement commercial différent de la norme, sans participation financière du promoteur. De la spéculation, à ce stade.

Une chose est certaine toutefois : Dovizioso n'acceptera pas de réaliser un remplacement ponctuel. "Je doute qu'Andrea veuille faire deux ou trois courses", assure Simone Battistella, qui témoigne que son pilote se tient prêt bien qu'il n'existe aucun projet à ce stade avec Honda ou n'importe quel autre constructeur MotoGP.

"Il n'y a rien", affirme le manager. "Andrea s'entraîne car il prend très au sérieux l'histoire du motocross, c'est la raison pour laquelle il s'entraîne tous les jours. Simplement, nous attendons de comprendre s'il y a cette disponibilité de la part de Honda."

Lire aussi :

Dovizioso remplaçant de Márquez ? "Tout le monde va trop vite"

"Oui, j'ai récemment parlé avec certaines personnes du HRC, mais nous avons juste échangé les vœux de bonne année", souligne-t-il. "S'ils avaient voulu me dire quelque chose, ils l'auraient fait, ils m'ont juste présenté leurs vœux. Nous n'avons pas de nouvelles, et nous n'avons pas à en donner. C'est nous, à ce point-là, qui voudrions savoir : que pense Honda ?"

"Oui, Andrea est en forme. Je sais qu'il veut, qu'il voudrait courir, mais pas au coup par coup. En vérité, nous n'avons même jamais parlé d'une situation de ce type. Je ne sais même pas quelle est la situation réelle de Marc Márquez. Il faudrait comprendre quelles sont les informations dont ils disposent. Les nôtres sont trop limitées."

"Quoi qu'il en soit, Dovi est 'au stand' : ce n'est pas comme si deux ou trois équipes se le disputaient, il n'y a donc pas non plus de hâte pour décider. Je ne pense pas en tout cas que ça durera trop, tôt ou tard on saura", conclut Simone Battistella.