Dovizioso prêt à rejoindre un "constructeur important" comme essayeur

Léna Buffa
·3 min de lecture

Il a beau peser très prudemment ses mots depuis l'annonce de son départ prochain de Ducati, choix qu'il a fait il y a trois mois, s'ouvre de plus en plus en acceptant d'aborder le sujet de son avenir.

Il faut dire que l'issue du suspense est proche et, dans ce contexte, le pilote italien continue inlassablement de fermer publiquement, mais poliment, la porte à l'une des premières hypothèses évoquées lorsqu'il s'est trouvé sur le marché et qui, étrangement, semble rester ancrée dans les esprits. Non, il ne souhaite pas rejoindre Aprilia, et ce même si le constructeur italien devait avoir besoin de recruter un titulaire pour la saison prochaine en l'absence éventuelle d'Andrea Iannone.

Lui qui avait précisé dès l'annonce de sa décision de ne pas renouveler son contrat avec Ducati qu'il ferait passer la compétitivité et la solidité du programme avant tout autre paramètre, s'est montré plus clair que jamais sur le sujet au micro de Sky Italia vendredi. "À ce stade de ma carrière, courir pour courir n'aurait pas de sens. Rester en MotoGP et trouver une place à tout prix n'est pas mon objectif", a-t-il déclaré sans ambigüité.

"Mieux vaut accepter un rôle de pilote essayeur pour un constructeur important. Il est clair que ça n'est pas ce qu'il y a de mieux pour un pilote qui joue le titre, mais ça m'a en tout cas fait plaisir d'être courtisé par beaucoup de grandes marques", a souligné Andrea Dovizioso.

Lire aussi :

Lorenzo pense que Yamaha doute de lui à cause du test de Portimão Lorenzo admet qu'un rôle d'essayeur Aprilia est une option pour 2021 Espargaró doute que Lorenzo soit un bon choix pour Aprilia

Parmi les "constructeurs importants" avec lesquels le pilote italien a récemment été en contact, c'est Yamaha qui semble avoir pris l'avantage sur Honda ou KTM. À la fois pour la qualité de la machine qu'il lui serait donné de développer et les promesses d'un programme de tests européens grâce auquel, cette fois, le constructeur d'Iwata se donnerait les moyens de ne pas laisser son pilote d'essais au chômage technique, mais aussi pour l'opportunité de retour à la compétition que cela pourrait lui donner en vue de 2022.

Appelé à s'exprimer sur cette tendance qui se dégage actuellement avec Yamaha, Andrea Dovizioso a confirmé vendredi soir : "On discute, comme on l'a fait avec d'autres marques et il faut que je prenne une décision." Jeudi déjà, il assurait que l'issue était proche : "Je n'ai pas pris de décision, ce n'est donc pas encore le moment pour en parler. Je pense que je le saurai très bientôt et je vous le dirai."

Lassé après ses huit ans de collaboration avec Ducati, pour le moment récompensés par 14 victoires et trois titres de vice-Champion du monde, Dovizioso a choisi cet été de ne pas entrer dans le vif des négociations avec Borgo Panigale et de mettre un terme à leur union, tout en admettant ne pas avoir de plan B pour rester engagé en compétition. Une situation périlleuse pour lui, puisque le plateau était déjà en grande partie composé pour 2021, mais dont il tente à présent de trouver la meilleure issue afin que sa carrière ne s'arrête pas le 22 novembre, au soir du dernier Grand Prix de cette saison 2020.