• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dries De Bondt piège Arnaud Démare et les sprinteurs sur la 18e étape du Giro

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pour leur dernière opportunité sur ce Giro, Arnaud Démare (Groupama-FDJ) et les autres sprinteurs ont été piégés par l'échappée sur la 18e étape. Dries De Bondt (Alpecin-Fenix) s'est imposé dans les rues de Trévise. Richard Carapaz (Ineos-Grenadiers) conserve le maillot rose.

Il n'y a pas eu de dernier bouquet pour Arnaud Démare (Groupama-FDJ) et les autres spécialistes du sprint encore en lice sur ce Giro. La faute à une échappée de quatre coureurs qui a résisté au peloton sur la 18e étape pour se jouer la gagne dans les rues de Trévise. Dries De Bondt a remporté la plus belle victoire de sa carrière en réglant ses trois compagnons Edoardo Affini (Jumbo-Visma), Magnus Cort (EF Education) et Davide Gabburo (Bardiani).

lire aussi

Le film de la 18e étape

Avec 1'06'' d'avance à l'entame des onze derniers kilomètres, le quatuor pouvait déjà croire en ses chances de victoire, malgré le travail des Quick-Step (pour Mark Cavendish), des DSM (pour Alberto Dainese) et des Groupama-FDJ (pour Arnaud Démare) dans le peloton. Neuvième des Championnats du monde de contre-la-montre la saison dernière, Affini a contribué à maintenir l'écart à 55 secondes au passage de la banderole des cinq derniers kilomètres.

lire aussi

Le classement de la 18e étape

Démare file vers le maillot cyclamen

Magnus Cort a lancé son sprint trop tôt. De Bondt en a profité pour résister au retour d'Affini dans les derniers mètres. Quatorze secondes après l'échappée, Alberto Dainese a devancé Arnaud Démare dans un peloton aminci. Mais le triple champion de France peut garder le sourire : il remportera, sauf chute ou arrivée hors-délais, le maillot cyclamen. Avec 254 points, il compte 122 unités d'avance sur Mark Cavendish (Quick-Step).

Le tempo de la fin d'étape a été fatal à Juan Pedro Lopez (Trek-Segafredo), qui lâche près de trois minutes sur la ligne; mais reste 9e au classement général après l'abandon de Joao Almeida. Richard Carapaz (Ineos-Grenadiers) conserve le maillot rose avant les deux dernières étapes de montagne, vendredi et samedi. Le grimpeur équatorien compte toujours trois secondes de marge sur Jai Hindley (Bora-Hansgrohe). Victime d'un ennui mécanique dans les trois derniers kilomètres de l'étape, l'Australien a été classé dans le même temps que le peloton.

Samedi, la 19e étape emmènera le peloton de Marano Lagunare au sommet du Santuario di Castelmonte (7,3 km à 5,9 %). Les coureurs devront gravir quatre cols dont le Kolovrat (10,3 km, à 9,1 %).

lire aussi

Le classement général du Giro

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles