Droits humains au Qatar : Amnesty International continue de faire pression sur les Bleus

Des dizaines de milliers d'ouvriers étrangers ont participé à la préparation de la prochaine Coupe du monde au Qatar. (S. Leban/L'Équipe)

L'ONG Amnesty International a lancé un générateur de messages vendredi. Il permet d'envoyer des mails pré-écrits à cinq joueurs des Bleus pour les inciter à dénoncer les conditions de travail des ouvriers sur les chantiers des stades de la Coupe du monde au Qatar.

À un peu moins de six mois de la Coupe du monde au Qatar, l'ONG Amnesty International, qui lutte pour le respect des droits humains dans le monde, maintient la pression sur les Bleus. Elle a lancé vendredi sur son site un générateur de messages pour inciter cinq d'entre eux à s'exprimer sur les conditions de travail des travailleurs immigrés employés sur les chantiers des stades qui accueilleront les matches du Mondial 2022 (21 novembre-18 décembre).

Cinq cadres de l'équipe de France peuvent être sollicités : Kylian Mbappé, Antoine Griezmann, N'Golo Kanté, Paul Pogba et Karim Benzema. Les internautes ont le choix entre leur envoyer un mail personnel ou bien les interpeller directement sur Twitter. Dans chaque cas, le message contient un texte pré-écrit par l'ONG. En voici un exemple sur Twitter :

Plus la Coupe du monde au Qatar approche, plus Amnesty resserre la pression sur l'équipe de France championne du monde en 2018 en Russie. En mai, elle avait publié une lettre ouverte concernant les conditions de vie des ouvriers au Qatar. L'ONG souhaite que les Bleus prennent un engagement similaire à celui du Danemark. En avril, la fédération danoise avait demandé l'ouverture d'une « enquête indépendante » sur le sort de ces travailleurs.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles