Les droits télé des Coupes d'Europe de rugby divisés par deux

Des clubs comme La Rochelle et le Stade Toulousain, engagés en Coupe d'Europe, devraient toucher moins de revenus provenant des droits télé européens, ces derniers ayant chuté de plus de 50 % sur le marché français. (N. Luttiau/L'Équipe)

Le contrat de diffusion des Coupes d'Europe de rugby a été prolongé avec beIN Sports et France Télévisions jusqu'en 2026 en septembre dernier... Mais avec une chute de son montant de 50 %.

La nouvelle n'a pas de quoi ravir les clubs européens du Top 14. Le 8 septembre dernier, l'EPCR (European Professional Club Rugby) avait officialisé la prolongation du contrat de diffusion des Coupes d'Europe avec beIN Sports et France Télévisions jusqu'en 2026 mais sans que le tarif ne filtre.

Selon nos informations, le montant des droits de la plus prestigieuse des deux Coupes, la Champions Cup, malgré sa nouvelle formule, serait passée de 30 millions d'euros par saison lors du précédent cycle à 14 millions pour celui-ci. Celui des droits du Challenge européen s'élèverait, lui, à un million d'euros par saison. beIN Sports réglerait les deux tiers de la facture pour l'intégralité des deux Coupes et France Télévisions le dernier tiers pour la co-diffusion en clair de deux affiches de Coupe d'Europe (samedi 15 heures et dimanche 16 heures) sur France 2 et d'une affiche de Challenge européen sur France 3.


Un manque de concurrence

Le manque de concurrence sur le marché français explique notamment cette décote, beIN Sports étant le seul acteur payant véritablement intéressé, contrairement à l'appel d'offres du cycle précédent, organisé en 2017... en pleine tension concurrentielle. Dans le cadre de son accord de distribution avec Canal +, la chaîne franco-qatarienne devait en effet maintenir ce produit à son catalogue... mais n'a donc pas eu trop de mal à la faire.

Lors du cycle précédent (2018-2022), l'EPCR avait négocié les droits de sa principale Coupe d'Europe à 30 M€ par saison (24 millions payés par beIN et 6 millions par France Télévisions) mais avec alors un seul match en clair. En 2020, ce contrat avait été revu à la baisse de 4 millions par saison pour beIN, l'EPCR souhaitant développer sa visibilité avec une seconde affiche en clair sur France Télévisions.


lire aussi

Toute l'actualité des médias