Droits télé : la semaine décisive du football français

·1 min de lecture

Lundi soir, le football français saura à quoi s’en tenir. De 10 heures à midi, les réponses des diffuseurs intéressés par l’appel d’offres relatif aux droits TV des championnats de Ligue 1 et Ligue 2 seront déposées au siège de la Ligue de football professionnel (LFP). Elles seront dans la foulée étudiées par son président, Vincent Labrune, et le comité de pilotage. Y aura-t-il seulement quelque chose à dépouiller? A priori oui, même si la LFP n’attend pas de miracle.

Contrainte de lancer cette consultation par le refus de Canal+ de négocier de gré à gré, l’instance espère néanmoins une bonne surprise d’Amazon. Le géant américain aurait, comme d’autres, retiré un dossier. Certains l’imaginent se positionner sur le lot A (match du dimanche soir), d’autres sur le lot C (multiplex). Mais pour quel montant ? En Angleterre, en Allemagne et en Italie, son investissement n’a jamais dépassé 100 millions d’euros. Le contexte pourrait inciter Amazon à saisir un lot à prix cassé alors qu’il n’était pas intéressé à la base.

L’appel d’offres a des risques d’être infructueux

 

La Ligue a fixé un prix de réserve mais, la situation étant ce qu’elle est avec des clubs asphyxiés par la crise sanitaire et la défaillance de Mediapro, elle s’est laissé la possibilité d’attribuer un lot si celui-là n’était pas atteint. En l’état, les inconnues sont très nombreuses dans l’équation. La première concerne la participation ou non de Canal+, qui conteste cette consultation auprès du tribunal de commerce ...


Lire la suite sur LeJDD