Droits TV : après son appel d'offres infructueux, quelle est la marche à suivre pour la LFP ?

Denis Menetrier
·1 min de lecture

• Le choix d'un nouvel appel d'offres peu probable

Après son appel d'offres infructueux, la Ligue de football professionnel (LFP) a annoncé ce lundi dans un communiqué "se laisser 48 heures pour définir les prochaines étapes de la commercialisation de ses droits." Deux solutions s'offrent dorénavant à la LFP : des négociations de gré à gré avec les diffuseurs intéressés, ou relancer un appel d'offres. "Dans un monde idéal, la Ligue pourrait prendre le temps de relancer un appel d'offres après avoir sondé le marché une première fois. Mais les clubs n'ont pas de temps et sont en grande difficulté", nous indique Christophe Lepetit, responsable des études économiques au Centre de droit et d'économie du sport (CDES) de Limoges.

Car depuis la défection de Mediapro qui ne paie plus les droits TV, source de revenus principale des clubs de Ligue 1, ces derniers sont cruellement en manque de trésorerie. Et dans les prochaines semaines se profilent les premiers remboursements des prêts contractés pour pallier aux difficultés liées à la crise sanitaire. La LFP, qui reverse les revenus générés par les droits TV aux clubs, n'a pas de temps devant elle. Relancer un appel d'offres après...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi