Droits TV : Face aux députés, Didier Quillot conteste tout « aveuglement » dans le fiasco Mediapro

·2 min de lecture

FOOTBALL - L’ancien directeur général de la LFP a assuré que tout avait été fait dans les règles

Didier Quillot aurait peut-être aimé que son audition à l’Assemblée ne soit pas diffusée en clair. L’ancien directeur général de la Ligue de football professionnel (LFP) était questionné ce jeudi par les députés, dans le cadre d’une mission parlementaire sur les droits TV du sport. Le thème principal tournait autour du naufrage Mediapro, choisi par la LFP en 2018 pour diffuser la Ligue 1 de 2020 à 2024, mais qui a très vite refusé de payer. Et sans surprise, Didier Quillot a rappelé qu’il n’avait été qu’un maillon de la chaîne qui a conduit le foot français au bord du précipice.

Petite pause fraîcheur, le temps de revoir cette action. Après avoir promis de régler un montant record – 780 millions d’euros par an, le groupe sino-espagnol avait stoppé ses versements dès octobre 2020, trois mois à peine après le début du championnat. Une vaine médiation avait suivi, et la LFP avait dû réattribuer les droits en catastrophe à Canal+, le tout avec une énorme décote. Au total, les clubs de Ligue 1, qui attendaient 1,15 milliard d’euros de recettes – en incluant les montants versés par BeIn et Free – pour la saison 2020-2021 n’en auront touché que la moitié (650 millions d’euros). De quoi mettre la pagaille dans des budgets déjà fragiles.

« Intensité additionnelle »

En tant que directeur géné(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Droits TV : BeIN Sports assigne Canal+ en justice à propos de la diffusion de la Ligue 1
Droits TV : « Les présidents de club reproduisent la même erreur qu'avec Mediapro », Canal+ sort les griffes
Droits TV : « Il faut arrêter de dire qu'Amazon est invisible », Labrune justifie son choix pour la L1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles