Droits TV de L1 : une offre "sous les 800 millions d'euros" serait "imaginable" pour Jean-Pierre Caillot, président de Reims

AFP
·1 min de lecture

Malgré la validation par la justice du retrait de Mediapro, les clubs sont-ils toujours dans l'urgence?
Jean-Pierre Caillot :
"L'urgence est toujours là, évidemment. Mais on était dans un système juridique potentiellement très compliqué et on est arrivés à faire aboutir une médiation pas simple. Aujourd'hui, on va pouvoir officiellement et ouvertement déclarer que les droits TV sont sur le marché, ce qui permettra d'engager des discussions avec des diffuseurs, et d'avoir enfin une vision globale sur l'état de nos pertes."

Espérez-vous limiter la décote à venir pour le futur contrat ?
J-PC : "En 2018 (au moment de l'appel d'offres), la valeur de la Ligue 1 était à un milliard d'euros annuel. On est monté à 1,2 milliard grâce ou à cause de Mediapro (1,153 milliard par an précisément pour la L1, ndlr). Aujourd'hui, le contexte est compliqué, mais je ne peux pas imaginer qu'on puisse descendre sous les 800 millions d'euros demain. Il n'y a pas d'objectif : dans une négociation, la vérité c'est le chèque. J'espère pour tous les clubs qu'on trouvera rapidement une solution avec un diffuseur historique où on ne déprécie pas le produit. Il faut faire table rase du passé. Des erreurs ont...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi