Droits TV et LFP : bis repetita

·1 min de lecture

En avril dernier, la LFP annonçait en grande pompe la finalisation d'un nouveau deal droits TV, négocié à 663 millions d'euros, avec l'arrivée d'Amazon, récupérant pour "seulement" 259 millions d'euros les lots Ligue 1 et Ligue 2 détenus jusqu'ici par l'Espagnol Mediapro. On pensait tout régler et on imaginait que le football français, après avoir subi la crise économique, la crise sanitaire et la crise médiatique, allait repartir de l'avant et se reconstruire. Mais le ballon rond aime se nourrir de rebondissements. Rien ne s'est passé comme prévu. Dans la journée, moins d'une heure après l'officialisation d'Amazon, Canal+, qui détenait en sous-licence le lot 3 (les deux matchs du samedi 21 heures et dimanche 17 heures) payé 332 millions à beIN Sports, annonçait son choix de se retirer de la diffusion du football français, jugeant la valorisation du lot inique et la procédure de vente injuste.

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles