Droits TV : la Liga réclame une couverture « positive » de ses matches

La Liga a de nouvelles exigences. (Joaquin Corcher/Presse Sports)

La Liga exige dans ses règles de diffusion que les opérateurs qui remporteront les droits de retransmission télévisée pour la saison 2022-2023 couvrent le Championnat de manière « positive », une clause qui a provoqué la protestation de défenseurs de la liberté des médias.

Avis aux diffuseurs qui remporteront les droits de retransmission télévisée du Championnat espagnol pour la saison 2022-2023 : dans les lignes directrices de l'appel d'offres pour la diffusion des matches dévoilées mercredi, la Liga, qui gère le football professionnel en Espagne, réclame que « la production soit réalisée de manière positive, en évitant de nuire à l'image de la compétition, des clubs, des joueurs, des entraîneurs et des supporters ».

« En cas de violation de ces principes, La Liga informera l'adjudicataire afin qu'il ne récidive pas dans sa violation, pouvant demander le remplacement des commentateurs et reporters qui ont enfreint les principes susmentionnés », est-il précisé. Cette clause a provoqué la protestation de défenseurs de la liberté des médias comme Teresa Ribeiro, la représentante de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

« Éviter les sujets de tabloïds »

« Les nouvelles conditions limitent de manière déraisonnable la liberté des médias et le droit du public à l'information, a-t-elle réagi. Cela devient malheureusement une pratique croissante dans le monde du football. » De son côté, une source au sein de La Liga a expliqué à l'AFP que ces restrictions visaient à « éviter les sujets de tabloïds et les questions concernant la famille des joueurs » lors des retransmissions des rencontres et des interviews d'après-match.

lire aussi

Toute l'actualité des médias