Droits TV : Le sport amateur impacté par la baisse des revenus liés à l'accord entre Canal+ et la LFP

Jean-Baptiste Lautier
·1 min de lecture

La part restera la même mais le gâteau à partager n'est plus du tout de la même taille. Pour l'Agence Nationale du sport et le monde du sport amateur, la chute des droits TV dans le football français va laisser un goût amer à 34,4 millions d'euros contre près de 70 il y a quelques mois. "Ce nouvel accord va provoquer une diminution du rendement de la taxe Buffet, qui prévoit que 5% du montant des droits TV audiovisuels des compétitions domestiques abondent le budget de l’Agence Nationale du sport, explique Christophe Lepetit, responsable des études économiques aux Centre de Droit et d'Économie du Sport de Limoges. L’ANS va donc recevoir 5% du nouveau montant des droits TV, plutôt que 5% de 1,15 milliards d’euros.”

L'accord conclu ce jeudi entre Canal+ et la Ligue entérine une diminution de 50% cette saison, faisant passer les revenus de 1,15 milliards à 688 millions d’euros. Ce montant, inférieur à celui de la période 2016-2020 (726 millions d’euros par ans), va donc mécaniquement faire baisser les revenus liés à la taxe buffet. “Bien sûr que là on voit l'effet direct de la taxe buffet”, affirme Clément Roussel, député LREM et président du groupe...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi