Duel Tolisso-Rabiot : Benjamin Stambouli a «une petite préférence pour Adrien»

Propos recueillis par Frédéric Gouaillard
Signal Iduna Park (Dortmund), le 25 novembre. Sur le fond, Benjamin Stambouli juge Adrien Rabiot et Corentin Tolisso différents de par leur style de jeu au milieu de terrain. Mais le milieu de Schalke 04 admet avoir une préférence pour le milieu du PSG

Benjamin Stambouli connaît très bien Rabiot, auquel il a parfois été associé au PSG, mais aussi Tolisso.


Il s'éclate aujourd'hui à Schalke 04, troisième de la Bundesliga à 7 points du Bayern Munich. L'ancien Parisien de 27 ans évoque le choc de mardi entre Parisiens et Bavarois, et la progression d'Adrien Rabiot.

En Allemagne, le Bayern Munich est-il toujours aussi impressionnant ?
Benjamin Stambouli.
Oui, c'est toujours l'ogre que l'on connaît. Le Bayern, c'est une machine quand il a le ballon. Ça va d'un côté à l'autre. Mais les Bavarois ont perdu lors de l'avant-dernière journée (NDLR : 1-2 face au Borussia M'Gladbach), et on voit qu'ils ne sont pas intouchables.

Le Bayern est-il en capacité de battre le PSG 4-0 et de s'emparer ainsi de la première place du groupe ?
Il y a un peu de fébrilité défensive du côté du Bayern, alors que je ne perçois pas ce type de faiblesse du côté de Paris. C'est un problème d'association. Boateng a été blessé longtemps et Neuer est toujours absent. Donc, 4-0 pour Munich, ça me semble gros, surtout avec la qualité de l'attaque parisienne.

Vous préférez Adrien Rabiot ou Corentin Tolisso ?
C'est une question difficile. Ils ont beaucoup de qualités, mais celles-ci sont différentes. Tolisso est efficace dans le jeu long, tandis qu'Adrien peut perforer les lignes balle au pied. En plus, Adrien est en train de prendre une autre dimension. Il est de plus en plus présent dans la surface de réparation et, quand il joue sentinelle, il fait très bien le boulot, c'est propre. Ce sont deux joueurs de très haut niveau, mais j'ai une petite préférence pour Adrien.

Rabiot va peut-être succéder à Thiago Motta, là où vous vous êtes cassé les dents ?
Ce n'est pas facile, c'est vrai, quand on connaît la qualité de Thiago Motta. Mais Adrien fait du Adrien, et ne cherche pas à faire du Motta. Il n'hésite pas à se projeter quand il voit l'espace, car (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Tolisso-Rabiot, duel de jeunes loups au milieu
Bayern Munich-PSG : Lucas absent du groupe parisien
Ravanelli : «Le PSG a la meilleure attaque du monde»
Bayern-PSG : 3800 fans parisiens sous surveillance
Bayern-PSG : une «revanche» selon Kingsley Coman

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages