Dumas revient sur le Dakar "beaucoup mieux préparé" qu'en 2020

Basile Davoine
·2 min de lecture

, président de Rebellion.

Il s'agira de la cinquième participation à l'épreuve pour Romain Dumas, qui avait terminé huitième en 2017. L'an passé, le Français avait été rapidement contraint à l'abandon après un spectaculaire incendie survenu sur sa monture. L'objectif du 3 au 15 janvier prochain sera avant tout de voir l'arrivée de cette édition, dont le parcours sera officiellement présenté la semaine prochaine.

Lire aussi :

Loeb plutôt confiant après ses essais dans le désert

"Je suis très heureux de participer au Dakar avec Rebellion Racing", se réjouit le pilote de 42 ans. "C'est une épreuve qui me tient à cœur car c'est l'une des plus grandes courses au monde. Avec deux équipages, l'objectif est clair : ce sera de terminer le Dakar avec les deux voitures. Ce serait une immense récompense pour une équipe privée."

"Personnellement, si je parviens à faire de bons chronos, je serai ravi de démontrer que le niveau de performance de la voiture est au rendez-vous. Le Dakar est un peu comme les 24 Heures du Mans : une course très dure et très longue. Nous verrons bien, mais nous sommes beaucoup mieux préparés que l'an dernier et toujours plus motivés que jamais."

Lors de la dernière édition, Alexandre Pesci avait réussi à rallier l'arrivée et avait terminé au troisième rang des rookies. "Romain défendra une fois de plus nos couleurs et animera la course", prévient-il. "Plus humblement, mon objectif est de terminer une nouvelle fois ce merveilleux rallye et, maintenant que je sais à quoi m'attendre, peut-être améliorer ma 43e place au classement général."

Cet engagement sur le Dakar constitue la dernière forme de présence de Rebellion en sport automobile, puisque l'écurie suisse a mis un terme à son programme Endurance après une ultime participation aux 24 Heures du Mans en septembre. Romain Dumas était d'ailleurs au volant de l'un des deux prototypes LMP1 engagés pour l'occasion.