Duplantis, Barshim-Tamberi... Cinq raisons de suivre le meeting Ligue de diamant de Doha

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Mondo Duplantis, ici à Zurich lors des finales de la Ligue de diamant, en 2021, débute sa saison estivale ce vendredi soir, à Doha. (A. Mounic/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Doha retrouve sa place de premier meeting de la saison de Ligue de diamant cette année, et devrait offrir, comme d'habitude, une myriade de meilleures performances mondiales. Les organisateurs ont réuni un plateau de haut vol. Seuls trois Français (les frères Lavillenie, Samba-Mayela) sont engagés.

Duplantis se voit déjà à 6 mètres
« Je ne sais pas si quelqu'un a déjà sauté 6 mètres au Qatar ? » s'est interrogé Armand Duplantis en conférence de presse, jeudi. Le record du meeting est bloqué à 5,82 m, co-détenu par cinq sauteurs différents, dont lui. « Alors quelqu'un doit le faire ! » a conclu le recordman du monde suédois (6,20 m).

S'estimant en « bonne forme, suffisante pour faire de bonnes choses », Duplantis a toutes les raisons d'établir son camp de base à 6 mètres. Surtout que le vice-champion olympique américain Chris Nilsen, qui a établi la MPM à 6 mètres le week-end dernier, sera présent à Doha. Renaud Lavillenie, en forme après un hiver compliqué, effectuera sa rentrée alors que son frère, Valentin, voudra effacer son zéro du premier tour des interclubs, dimanche dernier.

lire aussi
Programme et start-lists du meeting de Doha

De Grasse - Lyles - Kerley : trio alléchant sur le 200 m
Le champion olympique du 200 m André De Grasse affrontera le champion du monde Noah Lyles et le médaillé d'argent olympique du 100 m Fred Kerley dans un 200 m de stars. Ce dernier, qui a subi un revers à Nairobi le week-end passé face à un Ferdinand Omanyala très prompt au départ, a déjà couru en moins de dix secondes sur 100 m (9"92), moins de 20 secondes sur 200 m (19"80) et moins de 45 secondes sur 400 m (44"47).

Lyles, qui a bouclé un 200 m en 19"86 le 1er mai, devenu champion du monde en 2019 à Doha, détient le record du meeting avec 19"83. De Grasse s'est contenté d'une rentrée en 20"67 fin avril et débutera vraiment sa saison ce vendredi soir.

Les retrouvailles du duo Barshim-Tamberi à la hauteur
De nouveau réunis, les champions olympiques de la hauteur Mutaz Barshim et Gianmarco Tamberi ont ravivé devant les médias les souvenirs de la nuit qui a suivi leur double sacre, à Tokyo, l'été dernier. « D'habitude, au village olympique, les sportifs demandent des photos aux légendes du sport : Roger Federer, LeBron James... Là, c'était à nous que l'on demandait des photos ! »

Médaillé de bronze cet hiver aux Mondiaux en salle alors qu'il n'avait pas sauté de l'hiver, l'Italien a cette fois préparé la saison estivale. Barshim, également double champion du monde, a expliqué qu'à 30 ans, il avait dû trouver de nouvelles sources de motivation. « Parfois, il faut prendre du recul et remettre en place des piliers, retomber sur ses pieds pour retrouver l'étincelle. Je peux dire que j'ai trouvé deux ou trois choses qui me permettent d'avancer. »

Samba-Mayela pour confirmer sur 100 m haies
La hurdleuse française, dont le statut a changé cet hiver avec son titre mondial sur le 60 m haies, aura l'honneur du couloir 5, ce vendredi soir, pour la deuxième Ligue de diamant de sa jeune carrière. À 21 ans, Cyréna Samba-Mayela a encore beaucoup à apprendre sur le 100 m haies où le niveau mondial est dense et relevé.

À ses côtés, couloir 4, il y aura Kendra Harrison, recordwoman du monde en 12''20, et au couloir 6, la Nigériane Tobi Amusan, 4e à Tokyo et un record à 12''42. Avec 12''73, la Française a le moins bon chrono des engagées mais il devrait rapidement descendre cet été.

Et aussi...
Le 200 m féminin sera également à suivre avec la championne du monde en titre Dina Asher-Smith, de retour de blessure, face à la Jamaïcaine Shericka Jackson et l'Américaine Gabrielle Thomas. Sur 400 m, la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo, qui a déjà couru sous les 50 secondes cette année (49"91), sera la grande favorite.

À noter les superbes plateaux en demi-fond, avec le podium olympique du 3000 m steeple réuni (Soufiane El Bakkali, Lamecha Girma et Benjamin Kigen), des 1500 m intéressants avec le vice-champion olympique Timothy Cheruyiot et le leader de la saison Abel Kipsang chez les hommes, et la championne olympiqueFaith Kipyegon chez les femmes.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles