La dynastie Morgan, pour que vivent les renardes

·1 min de lecture

Jusqu'à peu à Leicester, du nom de Morgan, les supporters connaissaient surtout Wes. Celui qui brandissait, en tant que capitaine, le trophée de champion d'Angleterre en 2016 au nez et à la barbe du Big 6. Mais alors que le costaud défenseur central a tiré sa révérence en fin de saison dernière à l'âge de 37 ans, son nom continuera, lui, de représenter les Foxes, par l'intermédiaire d'homonymes jusque-là plutôt anonymes. Ce samedi en effet, Rohan Morgan, le papa, Jonathan, le fiston, mais aussi Holly et Jade, les deux sœurettes, passeront de l'ombre à la lumière. En tribunes ou sur le banc de touche sur le terrain d'Aston Villa, ils vont vivre côte à côte le premier match de l'histoire de la section féminine de Leicester parmi l'élite. Une équipe dont ils ont aidé à poser les fondations et dont ils ont continué à poser brique après brique au cours des dernières années.

Des Morgan, en…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles