Earvin Ngapeth après France - Pays-Bas : « On avait envie de fêter notre médaille »

Earvin Ngapeth, réceptionneur-attaquant des Bleus et capitaine en l'absence de Benjamin Toniutti, a savouré les retrouvailles avec le public français, qui se sont soldées par une victoire face aux Pays-Bas vendredi (3-0).

Earvin Ngapeth (réceptionneur-attaquant et capitaine de l'équipe de France, après la victoire face aux Pays-Bas) : « C'était cool, plein, il y avait de l'ambiance, même nous, ça nous a surpris au début. Quand on rentre sur le terrain, c'est beau. Tu prends un coup. À Tokyo on a gagné, mais sur le podium, ça a fait un peu mal une salle complètement vide. On avait envie de fêter notre médaille, de jouer chez nous, de voir une salle pleine. Et il est important de commencer par une victoire, pour nous et pour Andrea (Giani), qui prend ses marques doucement. On va faire un bel été. »

Pierre Derouillon (réceptionneur-attaquant) : « C'était énorme. J'y ai pensé pendant les deux premiers sets (il était remplaçant), il ne doit pas y en avoir beaucoup qui ont fait leur premier match en équipe de France devant 5 000 personnes, et en plus en gagnant à la fin, je ne pouvais pas rêver mieux. C'est dur de rentrer après les mecs, il faut prendre nos marques, et pas facile de rentrer devant autant de monde non plus, on a fait quelque chose de cohérent finalement. Le coach nous avait dit hier (jeudi) qu'on allait rentrer au troisième set. Ça permet d'aborder plus sereinement, quand on sait qu'on va rentrer. Pour une première, ça m'a aidé de savoir quand j'allais intervenir. »

Antoine Brizard (passeur) : « Retrouver le public français c'est toujours de l'émotion. Tout était allé très vite après les Jeux, c'était tellement intense qu'on avait pas eu le temps de profiter. Je pense qu'on avait tous un peu oublié, on est contents de voir que le public français n'a pas oublié. Sur le match, il est toujours important de gagner, mais plein de choses ne vont pas. On a une bonne marge de progression, on manque de rythme, de contact, on a fait beaucoup d'erreurs de contact qui ne nous ressemblent pas, que ce soit en réception, en passe de transition, en relance. Mais ce n'est pas très inquiétant. »

Andrea Giani (sélectionneur) : « C'était un match intéressant. J'ai pu compter sur les remplaçants, ça m'a plu. Mais nous avons vraiment besoin de pratique, de jouer ensemble. Pour la suite, nous savons tous que les gars vont devoir apprendre mon style, travailler les systèmes de jeu, et j'ai besoin de les connaître un peu plus pour le moment. Ce groupe est très talentueux, et j'aime beaucoup les jeunes joueurs, ils jouent très bien. Ils ont commencé par un 0-6 (dans le troisième set), mais ont trouvé des solutions pour gagner. »

Le résumé de France - Pays-Bas

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles