Edito mercato - Du neuf à l'OM

Maurice Chevalier, l'immense artiste de music-hall que les moins de 60 ans ne peuvent pas connaître, avait un secret : "Tu soignes ton entrée, tu soignes ta sortie et au milieu, tu chantes". En football, j'estime que c'est à peu près la même chose pour bâtir une bonne équipe: mettez un grand gardien, un grand attaquant et entre les deux de bons joueurs. Car si le portier évite des défaites, c'est bel et bien le buteur qui fait gagner les matches.

À l'OM, toutes les périodes fastes coïncident avec la présence d'un immense goleador. Skoblar, Papin, Niang... Drogba représente l'exception puisqu'en sa présence le club marseillais n'a rien gagné mais son passage fut tellement bref qu'on ne pourra jamais savoir s'il y serait parvenu avec le temps... Le message est clair, si Frank McCourt veut mener à bien son OM Champions Project, il lui faut un très grand buteur à plusieurs titres.

En premier lieu, l'OM doit être fidèle à sa devise "Droit au but" que l'Américain lui-même avait rappelé lors de sa première apparition publique en août 2016. Plus que la symbolique, l'équipe de Rudi Garcia ne peut se passer d'un joueur qui marque la différence. Pas seulement d'un joueur qui inscrit une vingtaine de buts, ce qui est déjà énorme par les temps qui courent. Bafetimbi Gomis va sans doute les planter et il sera l'un des grands artisans de la saison de l'OM. Mais pour viser plus haut, l'international français sera trop juste. L'OM doit taper dans le haut du panier. Il faut une star internationale. De celle qui enquille les buts, fait lever les foules, vendre des maillots et surtout du rêve. C'est la condition indispensable pour franchir plusieurs paliers d'un coup.

Mandzukic Napoli Juventus Serie A

Monaco avait frappé fort en enrôlant Radamel Falcao pour sa montée en Ligue 1. Lorsque le Qatar a pris le pouvoir au PSG, les attaquants se nommaient Mevlut Erding, Guillaume Hoarau et Kevin Gameiro fraîchement acheté à Lorient. Un an plus tard, un certain Zlatan Ibrahimovic débarquait. L'effet a été immédiat. Même s'il n'a pas mené son club dans le dernier carré de la Ligue des champions, le Suédois (156 buts en 4 saisons) a marché sur la France et remis le club parisien sur l'échiquier mondial. Son apport est incontestable. Aujourd'hui, c'est Edinson Cavani (42 buts en 42 matchs !) qui a pris le relais. C'est un élément de cette trempe que l'OM de McCourt doit attirer.

Selon des indiscrétions, le boss a donné carte blanche à Jacques-Henri Eyraud pour attirer ce grand attaquant. Des dizaines de noms circulent déjà. De Mario Mandzukic (Juventus) à Carlos Bacca (AC Milan) en passant par Olivier Giroud (Arsenal) ou Edin Dzeko (AS Rome). Tous ont plus ou moins le profil pour endosser ce rôle d'étendard du projet aux côtés de Dimitri Payet qui sera chargé d'alimenter en caviars.

L'OM ne peut pas se tromper sur le choix de son attaquant vedette. Surtout s'il pose 50 ou 60 millions d'euros sur la table. À ce tarif, il y a peu de chances de se faire escroquer sur la marchandise. On ne connaît pas encore la capacité de l'OM à vendre son projet. Mais quand on entend Diego Costa citer le projet du club marseillais, on peut imaginer que l'idée commence à circuler dans le monde du foot qu'il ne serait pas fou de monter dans ce train qui démarre. 

Si je devais me mouiller en rêvant les yeux ouverts ? Je miserai sur... Sergio Agüero. Utopique ? Probablement pour un tas de raisons sportives et personnelles. Mais qui aurait pensé que l'OM pourrait poser 30 millions en janvier pour rapatrier Payet ? 28 ans, Argentin (ce qui ne gâche rien à Marseille), buteur hors-pair, belle gueule, le joueur de Manchester City aurait tout pour plaire. Dzeko ou Giroud seraient moins glamour et correspondent sans doute plus au projet pragmatique à l'américaine. Mais l'OM a aussi besoin de retrouver ce brin de folie, c'est un élément à prendre en compte au moment de miser sur une star.

Alors qui sera ce buteur d'envergure dont l'OM a tant besoin? Il reste très peu de temps à attendre pour le savoir...

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages