Effrayé une 2e fois, Ricciardo ne veut pas courir sur la Nordschleife

Jonathan Noble
·2 min de lecture

Daniel Ricciardo a eu l'opportunité, dans le cadre d'une opération promotionnelle de Renault pour la Megane RS, de rouler sur la Nordschleife du Nürburgring, le redoutable tracé de 22 km de long qui serpente dans la forêt du massif de l'Eifel. Cependant, cette expérience a vite été rendue pénible par une frayeur dès les premiers virages, le laissant très nerveux, lui qui avait connu une première frayeur sur une voiture de route en 2008.

Il a lancé que tout le monde pouvait oublier l'idée de tenter de le faire participer à l'avenir à une course comme les 24 Heures du Nürburgring. "Je me suis fait peur, disons cela", a-t-il expliqué à propos de sa dernière expérience dans la Nordschleife. "Nous l'avons fait avec Renault le jeudi soir, et c'était assez gras."

Lire aussi :

Pour Russell, les limites de piste seront un problème à Portimão

"Je ne connais pas la piste. Je n'y joue pas sur un jeu ou autre, donc je ne le connais pas par cœur. Mais je me suis fait peur dans les 500 premiers mètres, et cela a donné le ton pour les 22 kilomètres suivants ou quelque chose comme ça. J'étais timoré, disons cela. Mais c'est beau, c'est amusant. Est-ce que j'y courrais pendant 24 heures avec 180 voitures sur la piste ? Ça ira, merci. Traitez-moi de vieux, mais je suis bien là où je suis !"

Ricciardo a révélé que sa toute première tentative de pilotage avait eu lieu avant qu'il n'arrive en F1, lorsqu'il s'est aventuré dans son propre véhicule. "J'y ai piloté en 2008, dans ma propre voiture de l'époque, qui était une Fiat Punto. Et croyez-le ou non, je suis quand même sorti de la piste dans la Fiat."

"Il y avait une partie du circuit, je me souviens que c'était un peu à gauche à l'aveugle en montée. Le virage se resserrait vraiment, et je n'étais pas préparé. J'ai donc sous-viré et je suis passé par-dessus le vibreur et j'ai traversé l'herbe. Heureusement, je suis resté à l'écart des barrières.

"Mais c'est une piste incroyable. Je sais maintenant que pour y courir en F1, c'est un peu irréaliste, mais rien que pour y rouler, c'est étroit, c'est old school. Il y a différents types de goudron sur la piste, des zones où le revêtement est refait. Le Karussell est aussi assez emblématique."