EL1 - Nakagami solide premier leader devant les Yamaha

Léna Buffa
·4 min de lecture

Cinquième piste à accueillir deux Grands Prix de suite cette saison, Valence a offert ce matin aux pilotes MotoGP des conditions bien plus clémentes que la semaine dernière, en dépit des gros nuages gris surplombant le circuit. La pluie devrait cette fois se tenir à distance de la piste espagnole pour le week-end, et chacun a donc repris le guidon avec la ferme intention de produire des essais plus efficaces pour préparer la course en affinant les packages utilisés dimanche.

Grâce aux bonnes conditions observées, en quelques minutes à peine le meilleur temps qui avait été établi le week-end dernier était battu, et dans la foulée c'est même sous le record absolu de la course que tournaient les pilotes les plus rapides.

Après un premier quart d'heure déjà compétitif, Franco Morbidelli avait succédé à Pol Espargaró en tête du classement et était le premier à atteindre la fenêtre des 1'30. Takaaki Nakagami a réussi à faire encore mieux, en postant à la mi-séance un chrono de 1'30"829, que personne n'allait par la suite parvenir à améliorer.

Lire aussi :

Les pilotes Yamaha saluent l'arrivée prochaine de Crutchlow

Depuis le début de la séance, Johann Zarco s'était installé en embuscade, devant l'homme le plus observé ce week-end, Joan Mir, qui détient une première chance de décrocher le titre. Andrea Dovizioso s'est intercalé entre eux à l'entrée dans le dernier quart d'heure, faisant ainsi son apparition provisoire dans le top 5.

Maverick Viñales, de 19e à 3e

Si Franco Morbidelli s'est maintenu toute la séance dans la partie haute du classement, ces EL1 se sont révélés plus compliqués pour les autres pilotes Yamaha. Valentino Rossi et Fabio Quartararo ont longtemps figuré en milieu de classement, le Français ne parvenant pas à figurer dans le top 10 et l'Italien quittant cette zone dans les derniers instants. Mais c'est surtout la 19e place de Maverick Viñales qui inquiétait, l'Espagnol peinant durablement à améliorer le chrono de 1'32"026 posté en début de séance.

Le time attack allait toutefois offrir ses habituels chamboulements. D'abord, il a promu Aleix Espargaró de la dixième à la quatrième place, avec un tour de 1'31"170 bouclé dans le sillage de son frère. Stefan Bradl a quant à lui fait un bond de la 18e à la huitième position, bien calé dans la roue d'Andrea Dovizioso pour aller chercher un chrono de 1'31"514 qui l'a intercalé entre les pilotes Suzuki. L'Allemand a vite rétrogradé puisque l'on a vu dans la foulée Miguel Oliveira passer de 16e à huitième.

Álex Rins figurait encore dans le top 10 à cet instant, cependant le pilote Suzuki allait subir la réaction tardive, mais puissante, de Maverick Viñales dans les derniers instants de la séance. Le pilote Yamaha a d'abord transformé sa 19e place en sixième position, avec un chrono de 1'31"327, puis il a encore amélioré sa marque pour passer à son tour sous la barre des 1'31 et se hisser au troisième rang, juste à temps avant l'apparition du drapeau à damier.

Personne n'a en revanche été en mesure de contester le meilleur temps de Nakagami, qui en a terminé avec 0"115 d'avance sur Morbidelli et 24 millièmes de plus sur Viñales. Pol Espargaró s'est lui aussi maintenu à une solide quatrième place grâce au chrono établi dans les premières minutes. On retrouve ensuite au classement final Aleix Espargaró, Zarco, Dovizioso, Mir, Oliveira et Bradl, dernier pilote à figurer dans le top 10 à ce stade. Cette zone sera essentielle demain matin, à l'issue des EL3, pour accéder directement à la Q2.

Piégés par les attaques réalisées dans les dernières minutes, Rins, Miller, Rossi ou encore Crutchlow ont manqué ce top 10 de peu. Fabio Quartararo pointe lui à un dixième de la dixième place, dans une hiérarchie très compacte qui voit pas moins de 19 pilotes dans la même seconde que le leader !

Rappelons qu'Iker Lecuona manque à l'appel aujourd'hui. Cas contact au COVID-19, le pilote Tech3 a été autorisé à quitter son domicile en Andorre, où il a dû rester à l'isolement dix jours, à partir de demain et il fera donc son retour dans le paddock pour les EL3.

Classement à venir