Elections à la FFF : « Moi, je ne passe qu’une fois »… Noël Le Graët, ou la sérénité du président sortant

Nicolas Stival
·1 min de lecture

FOOTBALL - En campagne pour un quatrième mandat à la tête de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët était de passage ce lundi à Castelmaurou, près de Toulouse

Des applaudissements, et une porte qui s’ouvre, enfin, sur Noël Le Graët. En ce lundi humide à Castelmaurou, dans la chic et bucolique banlieue nord-est de Toulouse, le président de la FFF, en lice pour un nouveau mandat, s’est un peu fait attendre par les quelques journalistes venus à sa rencontre. C’est que la réunion avec les différents responsables des districts d’Occitanie, tenue au centre régional du football, s’est éternisée.

A cause des soucis liés à la situation sanitaire, qui a suspendu l’existence de l’essentiel des clubs amateurs ? « Je ne les ai pas trouvés inquiets, balaie-t-il, accompagné de ses fidèles, dont Jean-Michel Aulas et Marc Keller. Ils ont envie que le football reprenne et de savoir si les sommes qu’ils perçoivent seront maintenues l’année prochaine. »

Le foot amateur et la date limite du 20 mars

Devant une situation insaisissable, le Breton ne s’engage pas sur une date, et attend « le feu vert du gouvernement ». « Reprendre la compétition, passé le 15 ou 20 mars, ce sera difficile », reconnaît-il. Mais le patron de la « 3 F » est « quelqu’un de positif ».(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Losc : Pourquoi Lille est devenu aussi intraitable hors de ses bases
Ligue 1 : Lille, l’OL, le PSG ou Monaco pour le titre ? Bienvenue dans la Ligue du suspense
Real Madrid : Le club aurait accepté plus de 200 millions d’euros provenant d’un paradis fiscal