Elisabeth II, un règne long de 1057 Grands Prix

Une minute de silence a été observée à Monza en hommage à la reine Elisabeth II. (S. Mantey/L'Équipe)

Du GP de Suisse 1952 au GP des Pays-Bas le week-end dernier, la Reine Elisabeth aura régné le temps de 1 057 manches de Formule 1.

L'histoire de la F1 retiendra que la reine Elisabeth II aura régné du 16e Grand Prix de l'histoire de la F1 au 1 072e, qui se sera tenu le week-end dernier à Zandvoort. Un règne de 70 années, entamé au soir de la mort du roi George VI, son père, le 6 février 1952. Piero Tarufi, au volant d'une Ferrari 500-F2, fut donc le premier pilote de F1 à inscrire son nom au palmarès sous l'ère Elisabeth II, vainqueur le 18 mai 1952 du GP de Suisse, première épreuve de la saison.

lire aussi

L'hommage du monde du sport

Max Verstappen aura de son côté remporté le 1 072e et dernier GP de F1 à Zandvoort disputé sous le règne de Sa Majesté. De Ferrari à Red Bull.

Au moment où Mercedes avait réuni jeudi le paddock pour fêter la fin de la tournée européenne - collection 2022 -, l'annonce du décès de la Reine allait prématurément mettre fin aux réjouissances. Si Mercedes est une écurie allemande, elle est basée en Angleterre à Brackley et s'assume de culture profondément britannique. L'heure soudain fut au recueillement.

lire aussi

Elisabeth II, la femme qui impressionnait les stars

Ainsi allait se vider en silence le paddock en ce jeudi soir à Monza. Deuil au pays de Ferrari. De Piero Tarufi. Dans la seconde, Stefano Domenicali, le patron de la F1, publiait un communiqué présentant « les condoléances de son sport à la Famille Royale, aux peuples britanniques et du Commonwealth ».

Une minute de silence avant le départ du GP dimanche

Il fut annoncé dans la foulée qu'une minute de silence serait observée par les dix écuries devant leurs boxes respectifs, avant le lancement de la première séance d'essais libres et qu'il en irait de même dimanche juste avant le départ. Minute parfaitement respectée, les dix écuries alignant leurs effectifs au complet, le public transalpin respectant ce moment de recueillement, avant que d'applaudir comme il est de tradition en Italie lors des enterrements.

Ce dimanche, six sujets du roi Charles III seront présents sur la grille. À savoir Lewis Hamilton, Lando Norris, George Russell, mais aussi Nicholas Latifi, Lance Stroll (Canada) et Daniel Riccardo (Australie), issus de pays membres du Commonwealth. Soit près d'un tiers de la grille.

lire aussi

Portfolio : un règne près du sport