Eliud Kipchoge casse la barrière des 2 heures au marathon

MARATHON - C’est fait : un homme a couru les mythiques 42,195 kilomètres en moins de 2 heures. À Vienne, le Kenyan Eliud Kipchoge a descendu le temps à 1h59m40s ! Une performance historique... qui ne sera pas homologuée par la fédération internationale d’athlétisme.

Eliud Kipchoge, premier homme sous les 2 heures au marathon
Eliud Kipchoge, premier homme sous les 2 heures au marathon

Tout était prêt. Deux ans après sa première tentative manquée pour 25 secondes, Eliud Kipchoge savait que cette fois pouvait être la bonne. Mentalement, c’est sans doute le plus important, il se sentait capable. Et physiquement, tous les atouts avaient été réunis pour qu’il réussisse son défi. Un défi financé par Ineos (le groupe de pétrochimie anglais propriétaire de l’OGC Nice), qui lui a permis de courir les 42 kilomètres du marathon sur une avenue arborée parfaitement plane à Vienne, dans des conditions climatiques optimales, entouré de lièvres régulièrement renouvelés et avec un pace car rythmant la course en plus d’offrir une protection aérodynamique bienvenue.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Déjà détenteur du record du monde officiel sur la distance (1h01m39s), Eliud Kipchoge était à un pas de franchir la barrière mythique. Un pas de géant que le champion olympique a allègrement sauté, porté par les conditions autant que par son talent. Sans faiblir, sur un rythme supérieur à 2m50s au kilomètre - ou 21 km/h ! - le Kenyan a repoussé les limites physiologiques connues. Certes, son record ne sera pas homologué par l’IAAF, n’étant pas réalisé en conditions de course. Il n’empêche : aujourd’hui, la barrière est tombée, on sait qu’il est humainement possible de courir 42,195 km en moins de 2 heures. Le record du monde officiel peut trembler.

Eric Carpentier

À lire aussi