Elizegi : "Remettre en question la Ligue des champions me paraît dangereux"

SO FOOT
·1 min de lecture

Bonjour Aitor. L'histoire de l'Athletic Club est intimement liée à votre historique buteur Rafael Moreno Aranzadi, plus connu sous le nom de Pichichi. Quelle importance attachez-vous à ce joueur ?
Il a été le premier joueur professionnel du club. Chaque équipe qui foule pour la première fois San Mamés doit déposer un bouquet de fleurs devant le buste de Pichichi pour honorer sa mémoire. Aujourd'hui, ce buste est situé juste à côté de la caméra pour utiliser la VAR. Pichichi était très marqué par les traditions bilbayennes. C'était un bon vivant, et la légende raconte qu'il aimait profiter de la cuisine locale et qu'il serait mort après avoir avalé une douzaine d'huîtres. C'était un véritable vecteur social dans le Bilbao post-industriel de l'époque où le club commençait à grandir. Depuis, nous recherchons toujours un attaquant élancé et finisseur de son type.

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com