Elohim Prandi : « Le chemin commence maintenant »

Elohim Prandi et les Bleus n'ont pas tremblé mercredi soir face aux Pays-Bas (43-32). (B. Papon/L'Équipe)

Elohim Prandi a goûté son retour en Bleu et la victoire face aux Pays-Bas mercredi soir (43-32), un an après son agression à l'arme blanche.

Elohim Prandi (arrière gauche de l'équipe de France, après la victoire face aux Pays-Bas 43-32) :
« Je suis un éternel insatisfait, mais pour une "re-première" en équipe de France, je me satisfais de ce que j'ai produit, pour l'instant. Jusqu'à demain... Sur le terrain, les sensations sont bonnes. Après, pour retrouver tous les automatismes, je ne suis pas un génie non plus, il va falloir que ça revienne.

Je mesure le chemin parcouru depuis un an. Pour moi, il s'agissait de travailler pour revenir ici. Maintenant, je dois encore refaire plein de choses et montrer que je peux garder cette place dans cet effectif à long terme. Montrer que je suis fiable et que l'on peut compter sur moi quand on va me solliciter. Le chemin commence maintenant. Ce Championnat du monde représente le début de grandes choses et de longues choses, je l'espère. J'espère être sur la liste. Maintenant, c'est "step by step", jour après jour. C'est bon, j'ai fait mes deux-trois erreurs de situation, maintenant c'est fini, je n'ai pas envie qu'on me prenne pour un jeune. J'ai donné, j'ai 24 ans. »

lire aussi : Elohim Prandi sur son agression : « J'ai failli finir à 23 ans »