Elohim Prandi et Valero Rivera dans le « 7 de la semaine » de Liqui Moly Starligue

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Quatrième apparition de suite dans le 7 de la semaine pour Mohammad Sanad. (AJPH)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'arrière gauche parisien Elohim Prandi et l'ailier gauche nantais Valero Rivera ont été retenus lundi dans le « 7 de la semaine » de la 25e journée de Championnat.

Cinq mois plus tard, un visage familier fait son retour dans le « 7 de la semaine » de Liqui Moly Starligue : Elohim Prandi a été retenu dans la sélection dévoilée lundi par l'Association des joueurs professionnels de handball, en partenariat avec L'Equipe ; comme lors de la 12e journée.

Mais entre-temps, le monde de l'arrière gauche du Paris-SG a basculé, depuis la terrifiante agression au couteau dont il a été victime la nuit du Nouvel An. Le prodige semble aujourd'hui bien remis, à en juger par sa remarquable prestation (5/6 au shoot) lors de la victoire parisienne contre Montpellier (37-33), qui a validé le titre de champion de son équipe. Il est accompagné par son coéquipier Luc Steins, à nouveau éblouissant (8/9 au tir).

Emil Nielsen stratosphérique
Nantes, qui s'est vengé à Limoges (31-23), place également deux de ses représentants dans le 7 : Valero Rivera (9 buts sur 11 tentatives), retenu pour la cinquième fois de la saison, et Emil Nielsen. Le gardien danois a été stratosphérique : 18 parades à 47 % dont 3 sur penalty ! Il fallait bien cela pour devancer ses homologues Arnaud Tabarand (Istres), Rémi Desbonnet (Nîmes), Nikola Portner (Chambéry) ou Yann Genty (Paris), tous auteurs d'énormes performances à plus de 35 % d'arrêts.

Deux autres habitués retrouvent leur rond de serviette : le patron de la défense aixoise Karl Konan (6e apparition), qui a maîtrisé Chartres (32-28) et bien sûr Mohammad Sanad. L'Egyptien de Nîmes a assuré contre Dunkerque (34-23, 6 buts) pour signer sa quatrième apparition de rang, la neuvième au total cette saison.

Le carton de la journée est l'oeuvre du pivot de Saint-Raphaël Johannes Marescot, dont les 10 buts (un seul tir manqué) ont permis aux Varois de décramponner Toulouse (33-30).

L'arrière droit de Nancy Javier Borragan (7 buts) a joué un vilain tour à son ancienne équipe de Créteil (36-31), offrant au promu lorrain une victoire qui maintient un espoir de maintien.

lire aussi
Toute l'actualité de la Liqui Moly Starligue

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles