Elsa Lunghini : la vérité sur sa rivalité avec Vanessa Paradis

·1 min de lecture

Elsa Lunghini avait 13 ans, Vanessa Paradis en avait 14. En 1986, la première cartonnait avec le mélancolique T'en vas pas, la seconde nous chantait son Joe le taxi. A l'époque, les journaux se faisaient l'écho d'une rivalité entre ces deux adolescentes très exposées et à qui tout souriait. Et en réalité ? En 2019, celle que l'on retrouvera dans le nouveau feuilleton de TF1, Ici tout commence, dès le 2 novembre prochain, acceptait de parler de ces tensions (inventées ?) dans les colonnes du Point.

La rivalité entre les deux jeunes femmes était-elle réelle ? "Je ne comprends toujours pas pourquoi, car nous étions très différentes l'une de l'autre, il y avait de la place pour tout le monde," avait confié celle qui a eu un coup de foudre pour Bixente Lizarazu à nos confrères. Preuve qu'il y avait vraiment de la place pour les deux chanteuses, elles étaient amies. "Ça a été terrible et injuste pour Vanessa, on en parlait toutes les deux. C'était déséquilibrant parce que nous étions très jeunes."

Pour la maman de Luigi, pas de rivalité, que des bons souvenirs. "Cette période de l'adolescence reste un repère pour nous, on fait partie de la vie de l'une et de l'autre, ça a été tellement fort, j'ai beaucoup d'affection pour elle," assurait-elle au Point. Elsa Lunghini en profitait pour dire à quelle point l'ex de Johnny Depp avait souffert de cette agitation médiatique. "Vanessa était dans un truc très angoissé et très angoissant. Autour de moi, il y avait quelque chose de très bienveillant, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Marion Maréchal, "petite-fille du diable" : ce prêtre qui a refusé de la baptiser
Prince Azim de Bruneï : on connaît les causes de sa mort
Thierry Ardisson a la dent dure : “On propulse des gens en prime time qui n’ont jamais fait de télé”
Les 12 coups de midi accusé de racisme : la production s’explique
“Si on peut sauver Noël…” : un proche d’Emmanuel Macron fataliste sur la deuxième vague