Emmanuel Macron confirme avoir conseillé à Kylian Mbappé de rester au PSG

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Emmanuel Macron, le président de la République, confirme dans un entretien à la presse quotidienne régionale samedi « avoir eu une discussion avec Kylian Mbappé en amont » de sa décision de prolonger au PSG.

Au fil d'un long entretien avec la presse quotidienne régionale, samedi, Emmanuel Macron a répondu à une question sur son rôle dans la prolongation de Kylian Mbappé au PSG.

lire aussi

65% de Français satisfaits de la prolongation de Kylian Mbappé au PSG

Pendant et après la conférence de presse détaillant sa décision, le 23 mai, le joueur avait indiqué avoir consulté et reçu de « bons conseils » du président français, qui voulait qu'il « reste ». Ce que le locataire de l'Elysée a confirmé dans un sourire, non sans rappeler qu'il est lui-même un supporter de l'Olympique de Marseille.

« C'est le rôle d'un président de défendre le pays »

« Je vous rassure, je n'interviens dans aucun transfert ! Je suis comme chaque citoyen quand il s'agit de sport, avec une volonté de voir du beau jeu et de soutenir une équipe, en l'espèce l'Olympique de Marseille », a-t-il dit, avant de confirmer « avoir eu une discussion avec Kylian Mbappé en amont » de son choix de prolonger avec le club de la capitale (jusqu'en 2025).

« J'ai eu une discussion avec Kylian Mbappé en amont, simplement pour lui conseiller de rester en France. Quand il est sollicité de manière informelle et amicale, c'est le rôle d'un président de défendre le pays », a-t-il conclu.

Incidents au Stade de France : « Indemniser et être transparent »

Le président de la République est également revenu sur les incidents du Stade de France il y a une semaine en marge de la finale de la Ligue des champions Real Madrid - Liverpool (1-0). A une question sur sa réaction aux images d'enfants aspergés par des gaz lacrymogènes, il s'est dit « indigné » avant de demander l'indemnisation des « familles bousculées » et la « transparence » dans les enquêtes en cours.

« J'ai été, comme nous tous, indigné par le désordre sous toutes ses formes et par ce que nous avons vu. Je suis attaché à l'ordre et au calme. J'ai une pensée pour les familles qui ont été bousculées, qui n'ont pas pu accéder aux places qu'elles avaient payées. C'est pour cela que je souhaite qu'on puisse les indemniser le plus vite possible. Je veux aussi la transparence. J'ai demandé au gouvernement de clarifier ce qui s'est passé, de déterminer les responsabilités et de les expliquer dans les moindres détails à nos compatriotes, aux Britanniques et aux Espagnols. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles