Encore une place européenne de moins pour les clubs de Starligue

Nikola Karabatic, la star du PSG, cette saison en Ligue des champions. (P.Lahalle /L'Équipe)

La Fédération européenne (EHF) n'accordera plus d'invitations supplémentaires en Ligue européenne (C2) à partir de la saison prochaine. Il n'y aura donc plus que quatre tickets européens pour les clubs français.

Six, cinq, quatre... La Liqui Moly Starligue vit un désagréable compte à rebours concernant ses tickets européens. Alors qu'elle avait déjà perdu un club en Ligue européenne (C2) cette saison par rapport à la précédente, elle va en perdre un de plus en 2023-2024, selon nos informations.


lire aussi

Le classement de la Starligue

Cette fois, ce n'est pas la sanction d'un moins bon « ranking » des clubs français, mais un choix de la Fédération européenne (EHF) à la suite du changement de formule de la C2. Il y a une quinzaine de jours, cette dernière a discrètement fait savoir à la Fédération française (FFHB) qu'elle n'accorderait plus d'invitations supplémentaires par rapport aux places garanties (une en Ligue des champions et trois en Ligue européenne), alors que c'était le cas systématiquement depuis une dizaine d'années. Cette saison, Chambéry en avait bénéficié après sa cinquième place en Starligue.

Tous les pays sont concernés par cette décision, mais la France est l'un de ceux qui y perdront gros, alors que son Championnat est le plus relevé au monde avec la Bundesliga. La saison prochaine, la Starligue n'aura plus que quatre places européennes au total, contre six l'an passé.


lire aussi

Le calendrier et les classements de la Ligue des champions

Le champion de France sera qualifié directement pour la Ligue des champions, le deuxième et le troisième du Championnat, ainsi que le vainqueur de la Coupe de France (ou le quatrième du Championnat en cas de cumul) auront une place en Ligue européenne. Le deuxième aura toujours la possibilité d'être « promu » en C1 (à l'image de Nantes cette saison), mais il ne sera pas remplacé par un autre club français en C2. La bagarre pour les strapontins s'annonce terrible.