Drogue : enquête titanesque sur EncroChat, le WhatsApp des trafiquants

© SEBASTIAN KAHNERT / DPA / DPA PICTURE-ALLIANCE VIA AFP

C'est un gros coup de filet dans l'univers tortueux du trafic de drogue . Selon nos informations, 5.000 personnes ont été arrêtées dans 42 pays différents dont près de 300 trafiquants de haut vol et une vague d'interpellations a eu lieu la semaine passée, notamment à Dubaï, aux Pays-Bas et en Espagne. Ce bilan toujours provisoire est le résultat de la prouesse technique des gendarmes français qui ont réussi, il y a quatre ans, à pénétrer le système de cette messagerie cryptée EncroChat.

Le "WhatsApp des narcotrafiquants"

Il s'agit d'une application que les spécialistes surnomment "le WhatsApp des narcotrafiquants". Plus de 90% de ses utilisateurs sont des dealers qui s’en servent pour leurs transactions. En France, plus de 70 enquêtes ont été ouvertes et 500 usagers géolocalisés. Des centaines de kilos de cannabis ont été saisis, près d’une centaine d’armes et des dizaines de milliers d’euros en numéraire.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Des premières condamnations sont déjà tombées, notamment à Bordeaux en mars dernier. Les enquêteurs ont démasqué un convoi de stupéfiants depuis la Belgique en plein confinement. Cette affaire EncroChat est l’une des plus emblématiques en matière de cybercriminalité. Les autorités estiment à 1.500 milliards de dollars le chiffre d’affaires réalisé chaque année par les malfaiteurs via cette application.


Lire la suite sur Europe1