Une enquête ouverte par la FIFA contre les Serbes après le match face à la Suisse

Les joueurs serbes ont été éliminés de la Coupe du monde après leur défaite contre la Suisse (2-3). (A. Réau/L'Équipe)

La FIFA a annoncé ce lundi l'ouverture d'une enquête portant sur les incidents du match Serbie-Suisse de vendredi. Les supporters serbes avaient notamment été appelés à « cesser tout chant et geste discriminatoire ».

Le dernier match du groupe G vendredi entre la Serbie et la Suisse n'a pas été animé que dans le jeu. Si la Nati s'était imposée (3-2), validant son billet pour les huitièmes de finale où elle retrouvera le Portugal mardi (20 heures), le match avait été marqué par plusieurs incidents, en tribune comme sur le terrain.

lire aussi : Le match très politique entre la Serbie et la Suisse avec le Kosovo toujours dans les esprits

Le Comité de discipline de la FIFA a donc décidé ce lundi d'ouvrir une enquête contre la Fédération serbe et ses supporters pour de possibles infractions de plusieurs articles de son Code disciplinaire. À 20 minutes de la fin du match, les supporters serbes avaient notamment été invités à « cesser tout chant et geste discriminatoire ».

Une tension palpable sur le terrainPlusieurs incidents se sont également produits sur le terrain, entre les joueurs. L'attaquant suisse Breel Embolo a notamment paru très énervé contre le banc serbe, tandis que le capitaine Granit Xhaka aurait été aperçu en train de lui adresser un geste vulgaire. Ce n'est pas la première fois qu'un match entre ces deux équipes est source de tension, en raison des origines kosovares de plusieurs joueurs suisses, un état indépendant depuis 2008 mais non reconnu par la Serbie.

lire aussi : Embolo : « Il fallait calmer le stade »