Entre blessures et grossesse, les retours Serena Williams à la loupe

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Invitée mardi pour la prochaine édition de Wimbledon, Serena Williams revient sur le circuit un an après son dernier match. L'inépuisable championne de 40 ans a effectué plusieurs come-back plus ou moins fracassants au cours de ses 27 ans de carrière.

Elle sera incontestablement l'attraction de ce prochain Wimbledon. Après une année complète hors du circuit, Serena Williams effectue, à nouveau, son grand retour sur les courts à 40 ans et 8 mois. L'ancienne numéro 1 mondiale participera en double au tournoi WTA 500 d'Eastbourne (18 au 25 juin) avant de retrouver Wimbledon, où elle a été sacrée à sept reprises en simple (six en double), la semaine suivante.

lire aussi

Serena Williams invitée à Wimbledon

En 2021, elle avait quitté le gazon londonien en larmes malgré les acclamations du public sur un abandon dès le premier tour. En cause, une déchirure de l'ischio-jambier droit qui l'avait également privée de l'Us Open la même année et l'a éloignée des courts jusqu'à aujourd'hui.

Ce n'est pas la première fois que l'Américaine se retire de la compétition, aussi bien pour diverses blessures que pour la naissance de sa fille Alexis Olympia Jr. Zoom sur les quatre précédents retours de la joueuse la plus titrée en Grand Chelem de l'ère Open (23 titres en simple).

Mars 2004

Pourquoi elle s'était arrêtée. Une opération du genou gauche en août 2003 marque son premier gros coup d'arrêt, un break de huit mois, alors qu'elle vient de remporter son deuxième Wimbledon de rang. L'Américaine, au sommet, parachève cette saison-là ce qui deviendra le « Serena Slam », remporter les quatre tournois du Grand Chelem d'affilée, à cheval sur la saison 2002-2003. (Roland-Garros 2002, Wimbledon 2002, US Open 2002 et Open d'Australie 2003). Elle était numéro 1 mondiale en 2002 avant de rétrograder à la troisième place l'année suivante, en raison de son absence à l'US Open et au Masters.

Comment s'est passé son retour. Sur un coup d'éclat. Elle s'impose au tournoi de Miami qui se jouait alors à Key Biscayne pour son retour à la compétition au mois d'avril 2004. Mais la suite va être bien plus compliquée. En phase de reprise, elle cherchera le succès toute la saison avant de s'imposer à Pékin en septembre. La cadette des soeurs Williams termine sa saison sur une défaite en finale du Masters contre Maria Sharapova. Double tenante du titre, elle s'était également hissée jusqu'en finale de Wimbledon. Elle se voit recevoir le prix du come-back de l'année par la WTA.

Au début de la saison 2005 elle renoue avec le succès en Grand Chelem avec un nouveau sacre à Melbourne. Mais le reste de sa saison est terne : encore diminuée, elle ne dépasse les 8es de finale en majeur. L'Américaine sort du top 10 pour la première fois depuis qu'elle y est entrée en 1999, à l'issue de son premier grand succès à Flushing Meadows.

Juillet 2006

Pourquoi elle s'était arrêtée. Après sa saison 2005 peu fructueuse, le genou de « Mommy Smash » siffle encore et l'Américaine tombe en deux sets au troisième tour de l'Open d'Australie face à la Slovaque Daniela Hantuchová, alors au 18e rang mondial. On ne la reverra pas avant le tournoi de Cincinnati en juillet et elle restera absente six mois pour des douleurs chroniques au genou gauche. Contrainte de regarder les tournois d'Anvers, Dubaï, Miami, Charleston, Roland-Garros et Wimbledon depuis son canapé, la championne dégringole au classement et sort du top 100 pour la première fois en neuf ans.

Comment s'est passé son retour. Elle se hisse en demi-finales de l'Open de Cincinnati pour son retour où elle sort face à la future gagnante Vera Zvonareva (Russe). Le signal envoyé est rassurant : elle se défait sans encombre de la onzième joueuse mondiale Anastasia Myskina, dès le premier tour. Elle sera éliminée de l'US Open en 8es de finale par la Française Amélie Mauresmo. L'Américaine revient dans le top 100, mais réalise une saison blanche, durant laquelle elle ne dispute que quatre tournois.

C'est la saison suivante, en 2007, que la machine se remet véritablement en route, sa saison n'est en rien perturbée. Elle gifle la tête de série numéro 1 Maria Sharapova en finale de l'Open d'Australie (6-1, 6-2) en une petite heure et trois minutes de jeu. Son premier majeur depuis 2005. Serena Williams enchaînera deux saisons pleines avec cinq Grands Chelems et un Masters remportés.

voir aussi

La fiche de Serena Williams

Juin 2011

Pourquoi elle s'était arrêtée. Serena Williams enchaîne les pépins physiques depuis juillet 2010 et une blessure à un pied, causée par un débris de verre traînant dans un restaurant. Forfait pour le début de la saison 2011 après deux opérations presque coup sur coup, l'Américaine est hospitalisée d'urgence, début mars, pour un hématome consécutif à un traitement destiné à soigner une embolie pulmonaire.

Comment s'est passé son retour. Sans beaucoup de réussite au début. À Eastbourne mi-juin, elle perd dès le deuxième tour face à Vera Zvonareva, avant de s'incliner en huitièmes de finale de Wimbledon contre Marion Bartoli. Deux revers qui font chuter l'Américaine au 175e rang.

Des mésaventures sur « son » gazon qui seront rapidement oubliées à la faveur d'une tournée américaine bien au-dessus de ses espérances. Deux titres à Stanford et Toronto, une finale à l'US Open, avec notamment des victoires sur Caroline Wozniacki (alors n° 1 mondiale) et Victoria Azarenka (n° 5) : voici Serena de retour sur le devant de la scène. Dotée d'une redoutable couverture de terrain mais aussi d'un service et d'un coup droit ultra-agressifs, comme souvent, elle réalisera le quadruplé Wimbledon, JO, US Open et Masters la saison suivante. Victoria Azarenka, battue dans chacun de ces quatre tournois, s'en souvient encore.

Février 2018

Pourquoi elle s'était arrêtée. La saison 2017 de la légende américaine s'est avérée aussi rapide que prolifique. Neuf petits matches et un titre à l'Open d'Australie, lors d'une édition historique où elle bat sa soeur Venus en finale, pendant que Roger Federer et Rafael Nadal retrouvaient les sommets chez les messieurs, avant de ranger les raquettes pendant plus d'un an.

Si une douleur à un genou l'empêche de disputer les tournois d'Indian Wells et Miami, elle met définitivement un terme à sa saison le 19 avril, lorsqu'elle annonce, par l'intermédiaire de son agent, qu'elle attend son premier enfant, Olympia (qui naîtra le 16 novembre).

Comment s'est passé son retour. Malgré un retour à l'exhibition d'Abu Dhabi fin 2017, elle doit renoncer à la défense de son titre en Australie début janvier, insuffisamment prête physiquement. Après un retour timide en février, Serena Williams est, pour la première fois de sa carrière, contrainte de déclarer forfait en plein tournoi, à Roland-Garros, pour une douleur au niveau du pectoral droit qui l'empêche de développer sa pleine puissance au service. L'Américaine parvient malgré tout à atteindre la finale des deux Majeurs suivants, perdues contre Angelique Kerber à Wimbledon et Naomi Osaka à New York. Si le deuxième de ces rendez-vous tourne au pugilat, l'ex-numéro 1 mondiale écopant d'un jeu de pénalité pour une succession d'avertissements, elle finit l'année à une honorable 16e place qui lui vaut le prix du come-back de l'année.

lire aussi

Toute l'actu tennis

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles