Entre Donald Trump et les sportifs américains, une fracture irréparable

Apolline Merle
·1 min de lecture

Depuis le début de son mandat, on ne peut pas dire qu’entre Donald Trump et le monde du sport, coule un long fleuve tranquille. Bien au contraire. Et cette relation s’est totalement brisée en décembre 2016, quand le joueur de football américain Colin Kaepernick a posé un genou à terre pendant l’hymne national pour dénoncer les violences policières et le racisme. Ce geste lui attirera les foudres de Donald Trump, qui l’insultera publiquement, lui et ses coéquipiers qui l’avaient soutenu. “Quand des joueurs manquent de respect à notre drapeau, n’aimeriez-vous pas voir dégager ces fils de p… du terrain ? Renvoyés !” Un discours clivant alors même que le président était fraîchement élu. Mais depuis, aucune franchise de NFL n'a pris le risque de recruter le pourtant talentueux quaterback.

LeBron James, autre figure du sport américain, s’est lui aussi opposé au milliardaire. Dans une interview accordée à CNN en 2018, le célèbre joueur de NBA avait indiqué que Donald Trump “essayait de diviser. C’est quelque chose que je ne peux pas comprendre, parce que je sais que c’est grâce au sport que j’ai côtoyé quelqu’un de blanc pour la première fois.” Le président avait alors répondu et taclé : “Lebron James...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi