ENTRETIEN – Alexis Pinturault : "Le gros globe de cristal, il n'y a pas mieux"

Adrien Hemard
·1 min de lecture

C’est la punition de ceux qui marquent l’Histoire du sport : quelques jours après son sacre en coupe du monde de ski alpin en Suisse, au terme d’une saison globalement maîtrisée, Alexis Pinturault est de passage à Paris pour une tournée médiatique. Loin de ses Alpes ou de son QG autrichien, le skieur de Courchevel arrive tout sourire dans la salle d’interview, accompagné de sa femme Romane qui n’est jamais bien loin. Son gros globe de cristal le suit aussi, délicatement rangé dans une mallette. Très demandé, "Pintu" n’a que 20 minutes à nous accorder, et semble presque gêné de mettre fin à la discussion – nourrie – à la fin du temps imparti. Mais il en va ainsi lorsque l’on est le meilleur skieur du monde. Heureux et détendu, le Français revient sur la saison historique qu’il vient de boucler à 30 ans, et qui en a fait le troisième tricolore vainqueur de la coupe du monde de ski, le premier depuis 24 ans. Entretien au sommet.

Le jour de vos 30 ans, vous avez réalisé le rêve d’une vie : gagner la coupe du monde de ski. Ce gros globe de cristal, c’est l’aboutissement de votre carrière ?
Alexis Pinturault...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi